«T'as ben l'air fatigué!»

«T'as ben l'air fatigué!»
8 novembre 2017
D’où vous vient cette manie de me sortir, lorsque vous me voyez, la remarque récurrente : « Ouh… Ça va bien? Il me semble que t’as l’air fatigué? »

D’où vous vient cette manie de me sortir, lorsque vous me voyez, la remarque récurrente : « Ouh… Ça va bien? Il me semble que t’as l’air fatigué? »

Vous utilisez souvent ce commentaire comme entrée en matière. De la même façon que lorsque vous parlez de météo avec le commis du dépanneur. Vous semblez oublier que c’est de moi dont il est question!

Oui, je suis ce que j’ai l’air

Pourtant, vous visez juste : je suis à moitié mort. Nul besoin de me passer la remarque. Je me la fais moi-même chaque matin en regardant le mort-vivant qui se tient debout devant mon miroir et qui essaie tant bien que mal de se faire un semblant de beauté avant de partir au bureau.

Ben oui, je suis fatigué. Je suis TRÈS fatigué. Je suis crevé!

Si aucun enfant ne se réveillait avant que mon cadran sonne, ça me donnerait peut-être une chance. Mais ce n’est malheureusement pas le cas. À vrai dire, je ne me souviens même plus la dernière fois où j’ai eu la « chance » d’entendre retentir mon alarme. Il n’y a pas si longtemps, ce son-là me faisait rager au plus haut point. Aujourd’hui, je passe mes nuits à rêver que j’aurai le privilège de me faire réveiller par sa douce mélodie!

Puis je me lève, prêt à recommencer une autre journée de marathonien.

En gérant les enfants, les besoins du chien, les déjeuners, les lunchs, les dents, la garderie, le boulot, le patron, l’aller-retour à l’épicerie, les devoirs, le ménage, le lavage, le souper, le bain et l’ensemble de la vie d’un parent.

Et à la fin de tout ça, j’atterris sur le sofa et je suis incapable d’empêcher mes paupières de se fermer devant l’émission que j’ai pourtant eu hâte de regarder tout au long de la journée.

Aidez-moi ou passez votre tour

Dites-moi encore que j’ai l’air fatigué, mais simplement si vous êtes ouverts à ce que je vous donne l’heure juste. Seulement si vous voulez vraiment savoir comment je vais, en dedans.

Posez-moi la question si vous pouvez faire quelque chose et si vous avez l’intention de m’aider. Sinon, abstenez-vous. Je ne ferai que me sentir moche davantage.

Comme d’habitude, je vais remonter la pente. Et demain devrait être une meilleure journée…

 

Jean-François Quessy est aussi l’auteur du blogue  Un gars, un père.

 

Photo : GettyImages/vasakna

Jean-François Quessy
Je suis un père passionné, un grand amoureux qui aborde sa vie avec humour, mais surtout, un vrai gars!
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (10)

  1. Soso 8 novembre 2017 à 13 h 33 min
    Pourquoi ne pas partir quelques nuits, tout seul? Mon mari part seul quelques fois par année afin de faire le plein d'énergie. Et on est loin d'avoir des enfants faciles! Notre dernier a eu plusieurs problèmes de santé à la naissance et cela ne l'a pas empêché de partir alors que bébé avait 7 mois. J'étais fâchée sur le coup mais il m'a expliqué qu'il devait sauver sa santé mentale. Il partira bientôt pour un long voyage ( on parle de cinq jours! ) mais cela lui fera du bien je crois. Et moi?! Je suis une morte-vivante mais c'est dur pour une maman de découcher !!! On verra dans quelques années. Bon courage et bon voyage si vous suivez ce conseil!!!
  2. JF Quessy 8 novembre 2017 à 16 h 09 min
    Soyez sans crainte, je vais très bien! :) Mais, comme bien des parents (à peu près tous les parents, probablement), j'ai déjà été très fatigué et je n'en pouvais plus de me faire passer cette remarque. Je pense que bien des gens se reconnaîtront dans ce texte. Et, pour le voyage, je prends des notes... ;)
  3. Plus soso 9 novembre 2017 à 11 h 00 min
    Pourtant, ta santé mentale, toute aussi importante, en bénificierait tellement aussi. D'une maman qui a appris a découcher!!
  4. Vincent 14 novembre 2017 à 12 h 05 min
    Je crois que vous êtes cocu plusieurs fois par année. sic! Just saying!
  5. JF Quessy 14 novembre 2017 à 14 h 08 min
    Vincent, Vincent... Allez, ne faites pas de mauvais liens en vitesse comme ça! Personnellement, je sais que je serais amplement capable de partir en voyage sans ma conjoint (et vice versa) sans qu'aucune « cocufication » n'ait lieu! ;)
  6. Annie 8 novembre 2017 à 19 h 26 min
    Bonjour! Juste avant votre publication, j'ai lu celle-ci! ;) C'est de circonstance! https://tatribu.com/psychoeducation-et-mediation/arreter-de-dire-quon-est-fatigue/ Moi non plus je n'aimais pas me faire dire que j'avais l'air fatiguée. Je trouvais que ça ne m'aidait à rien dans ma journée comme commentaires. Ce que j'ai changé? Je réponds maintenant "Merci, toi aussi tu as l'air fatigué!" avec mon plus beau sourire!
  7. PigJoy 9 novembre 2017 à 12 h 48 min
    Ha ha ha! Bonne idée de répliquer: Ça va peut-être leurs faire réaliser que c'est pas le fun à entendre...
  8. Fanny 9 novembre 2017 à 14 h 02 min
    Le pire qu'on m'ait dit: ' Oh que tu as vieillie!' Heu??!!! Ben c'est sûr qu'on vieillit tous, surtout si on ne s'est pas vus depuis 7 ans!!!! Le pire c'est que je me trouvais particulièrement belle cette journée-là, c'était la fin de l'été, j'étais très bien maquillée avec une belle robe. Certes j'avais pris 25 livres depuis l'arrivée de bébé et j'arrivais pas à m'en défaire mais mon estime était bonne malgré tout. Avec ce commentaire poignard, ma journée s'est assombrie. Les gens sont méchants mais les pires c'est ceux qui le font volontairement. Alors oui, il faut répliquer et ne pas hésiter à être cinglant.
  9. Kate 13 novembre 2017 à 15 h 26 min
    Comme le bon vieux dicton dit : si on a rien de positif à dire on ne dit rien. Je crois que ce dicton va de soit car la vie en 2017 est d'autant plus occupée : tout le monde ou presque est fatigué surtout en période hivernale. On cours pour le travail, pour arriver à temps à la garderie, on est pris dans le traffic, on doit faire les soupers etc Je suis à repenser ma vie de familiale, travail à distance, à travail à mon compte etc, pour pallier à cette fatigue grandissante.
  10. JF Quessy 14 novembre 2017 à 14 h 05 min
    Bonne réflexion! Je vous souhaite que cette démarche vous amène vers des décisions qui vous seront profitables, tant physiquement que psychologiquement.

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation