La beauté dans le chaos

La beauté dans le chaos
29 septembre 2017
Quand on est parents, souvent, on essaie de trouver la meilleure idée pour régler 2-3 problèmes à la fois. Avec la pratique, on en vient à réussir relativement souvent, mais pas tout le temps!

Quand on est parents, souvent on essaie de trouver des raccourcis efficaces. On cherche la meilleure idée pour régler 2-3 problèmes à la fois, mais parfois on échoue. Comment rater son coup quand on pense se faciliter la tâche tout en faisant plaisir à nos enfants? En allant au restaurant manger des croquettes avec du miel, en hiver, seul avec ses deux enfants. Aussi simple que ça.

C’est en enlevant la pellicule qui recouvre le mini pot de miel que le déclic s’est fait dans ma tête.

Du haut de mes 34 années d’expérience, je fis tomber un filament de miel sur la table. Imaginez la suite avec des enfants qui réussissent à se mettre le doigt dans l’oeil en voulant se fouiller dans l’nez!

Eh boy que j’étais pas une photo Instagram! Oh boy que j’étais loin du selfie de la famille parfaite à travers le coucher de soleil en camping. J’étais plutôt au coeur d’un chaos de miel, de croquettes et de frites. Je ne gérais pas la situation; je l’encaissais.

Parmi les tranquilles septuagénaires qui jasaient de l’actualité en prenant leurs cafés, il y avait moi, facilement distinguable, avec mes deux gamins adhésifs (ça colle du miel, hein!). Deux tables plus loin, une dame me regardait. Mais pas avec un regard de jugement. Il y avait comme de l’admiration dans son regard.

« C’est beau de vous voir », qu’elle m’a lancé.

Je me suis dit que je ne pouvais pas prendre cette remarque à la légère, tout simplement parce qu’elle avait été dite avec tant de sagesse qu’elle ne pouvait pas ne pas avoir de sens. Et rendu à mon âge, on écoute les aînés.

Elle ne disait pas ça simplement pour m’encourager (elle en avait quoi à foutre de moi de toute façon?). Non, non. Je voyais sa sincérité à travers son sourire et dans ses yeux.

Ma petite tornade éphémère familiale venait prendre le relai de son café devenu froid pour lui réchauffer un peu le coeur. Et mine de rien, elle venait de m’apprendre un peu que le chaos, c’est beau. C’est le vrai beau. C’est le charisme de ma famille.

Et quand j’y pense, j’suis pas tant Instagram au fond. Je préfère les toiles abstraites créées à grand coup de splash de ketchup et de « dripping » de miel.

 

Vous pouvez aussi suivre Fier Père sur sa  page Facebook.

 

Photo : GettyImages/KuznetsovDmitry

Fier Père
Fier père de 2 garçons qui tente, tant bien que mal, de transformer l'ordinaire en extraordinaire! Des fois, ça fonctionne.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (4)

  1. Soso 29 septembre 2017 à 14 h 21 min
    Je crois savoir de quel resto vous parlez 😜 Sérieusement le chaos je connais, deux garçons en bas âge oblige!!! Parfois j'aimerais me cacher sous la table et parfois je me dis: oh et puis je m'en fous des autres! Plus difficile pour papa qui a été élevé avec un père très autoritaire. Il préfère ne pas faire de vague, mon conjoint. Parfois oui le destin le comble, les deux garçonnets mangent bien et sont sages, peut-être en raison d'une très grande journée en plein air. Et d'autres fois, plus souvent, c'est le bordel total!!! Et alors, faudrait cacher les enfants, ne jamais les emmener au resto? Ça rejoint le billet de votre collègue. Ils sont là et bien heureux aussi!!! De toute façon je me dis que si une personne voulais vraiment être tranquille, eh bien qu'elle reste chez elle! Le public demeure public!
  2. Fier Père 4 octobre 2017 à 07 h 38 min
    Bonjour Soso! Honnêtement, je ne pensais même pas aux regards des autres durant cet "épisode". Je pense simplement que mon côté "control freak" venait de se faire varloper un peu! ;) Il faut savoir décrocher, et le "c'est beau de vous voir" de la dame cette journée-là a certainement aidé. Bonne journée!
  3. Catherine 29 septembre 2017 à 15 h 47 min
    Le chaos: aller dans une réception de mariage avec une grande de 4 ans, une de 16 mois et un bébé de 11 mois... Je vous jure qu'on ne voyait plus le blanc de la nappe sur notre moitié de table et que le plancher avait autant mangé que nous! Je pense qu'on a traumatisé la femme enceinte (de son premier...) assise en face de nous!!! Et à voir mes enfants jouer avec les bulles, les ballons et danser allègrement au son de la musique après, je sais qu'on a mis un sourire dans le cœur de bien des gens ce soir-là! (surtout pour ceux qui n'étaient pas assis à notre table... ;)
  4. Fier Père 4 octobre 2017 à 07 h 43 min
    Allo Catherine! J'avoue aussi sourire lorsque je suis spectateur de chaos, tandis que le parent dans l'oeil de la tornade en arrache plus souvent qu'autrement. Oui c'est agréable des enfants tranquilles, mais c'est tellement plus vivant quand ça revole un peu! :) Merci pour votre commentaire! Bonne journée!

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation