Comme papa

Comme papa
Par Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
13 juin 2017
Je suis fascinée de constater à quel point Léonard imite son papa. Les deux hommes de la famille semblent avoir beaucoup d’intérêts communs.

J’entrouvre doucement la porte. Je sais déjà que la scène ne me plaira pas. Les bruits que j’entends n’annoncent rien de bon. Léonard est seul dans la pièce où mon conjoint a laissé ses outils. Nous terminons la rénovation de la salle de bain à l’étage. Du moins, nous achevions avant que je soupçonne mon fils de rénover les murs à sa façon!

Je trouve Léonard, un tournevis et une truelle à la main. Je suis soulagée de constater qu’il ne s’est pas blessé. Je demande souvent à mon conjoint d’être prudent avec ses outils de travail. On dirait des « aimants à Léonard ». Le petit joue avec dès qu’il les trouve.

Puis, mon regard se dirige enfin vers le mur où mon fils a « travaillé comme papa ». Le plâtre fraîchement étalé par mon conjoint a été remodelé par fiston. Un véritable carnage! Tout est à recommencer. J’hésite entre rire ou pleurer.

Léonard me voit enfin, il désigne le mur et m’explique probablement ce qu’il a fait. Je ne comprends pas un traître mot, mais il a l’air très fier de son travail.

En voyant mon expression, il arrête son babillage et fait un « oh, ho » caractéristique des bêtises. Maman n’est pas contente et il le sait. Mais je ne le gronde pas. Mon homme n’avait qu’à ranger son arsenal de plâtrier.

Je suis fascinée de constater à quel point Léonard imite son papa. Les deux hommes de la famille semblent avoir beaucoup d’intérêts communs. Je gagerais que la confiance de mon amoureux envers nos enfants y est aussi pour beaucoup. Je suis plutôt protectrice, alors que mon conjoint laisse les enfants expérimenter davantage (au risque d’avoir des accidents, des dégâts, etc.).

C’est la même chose dans la cuisine. J’aime bien que les enfants m’aident, mais j’ai tendance à contrôler pour ne pas que mon comptoir ressemble à un champ de bataille. Éric les laisse transvider des ingrédients même si la moitié se retrouve au sol. Il mangera une recette ratée avec appétit si les enfants ont confondu le sucre avec le sel. Pas moi. Il est cool; je suis du genre stressé.

Je me trouve bien chanceuse d’avoir une douce moitié différente de moi. Les enfants s’enrichissent à son contact.

Bonne fête des Pères à l’avance, mon amour!

Et vous? Envie de nous parler un peu de votre douce moitié? Qu’apporte-t-elle à vos enfants que vous n’offrez pas vous-même?

 

Photo : Josée Bournival

Josée Bournival, Auteure, animatrice et blogueuse
Je suis la maman de 3 petites filles et d’un bébé garçon. Je souhaite échanger avec vous sur une foule de sujets reliés à la vie de famille.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (21)

  1. anne-marie 13 juin 2017 à 10 h 48 min
    Voici un mot sur ma tendre moitié que j'admire a bien des égards. Il est passé il y a deux ans de planificateur financier à père au foyer! Il combine maintenant cela, à un travail de photographe. Je le regarde naviguer entre tout ses rôles avec une aisance que je lui envie. S'il ne sait pas faire des couettes et ni marier les couleurs de vêtements, il enseigne à merveille l'autonomie à mes filles, doucement, une découverte à la fois. Je suis reconnaissante tous les jours de notre vie ''pas si traditionnelle.''
  2. Josée Bournival 13 juin 2017 à 12 h 34 min
    Bonjour Anne-Marie. Comme c'est beau et bon de vous lire. J'espère que vous ferez lire votre témoignage à votre conjoint. Ce rôle "pas si traditionnel" de père au foyer lui vaut-il des taquineries ou si les autres papas semblent l'envier? Josée XX
  3. anne-marie 20 juin 2017 à 09 h 11 min
    Les taquineries ont été présentes au début, mais elles étaient légères et ressemblaient presqu'à ''des formalités'' :) Maintenant, je perçois parfois un peu d'envie quand nous avons nos week-end en famille puisque les tâches domestiques et l'entretien extérieur est déjà fait en semaine. C'est une vrai drogue cette liberté!
  4. Josée Bournival 20 juin 2017 à 10 h 40 min
    J'imagine... profitez-en bien! Josée XX
  5. PigJoy 13 juin 2017 à 11 h 09 min
    Comme papa, comme beau-papa ou comme grand-papa; c'est selon!
  6. Josée Bournival 13 juin 2017 à 12 h 37 min
    Ça prend tout un village pour élever des enfants, non? Bonne journée à vous Pigjoy et merci de contribuer au blogue! Josée XX
  7. PigJoy 14 juin 2017 à 11 h 25 min
    Il faut surtout avoir des substituts de figure masculine si papa est un fantôme (mort ou vivant)...
  8. Gabrielle 14 juin 2017 à 14 h 59 min
    Mon 4 ans aime beaucoup faire comme papa ou comme papy. Mon chum le laisse faire beaucoup de choses toujours en l'accompagnant. La sécurité reste la priorité, mais lorsque fiston peut aider, c'est certain qu'il le fait. Mon père (papy) fait la même chose. En fin de semaine, mon garçon était tout content d'avoir couper des feuilles et planter les tomates. Lorsque je fais à manger, mon garçon m'aide souvent. J'ai appris le lâché prise grâce à lui. Je le laisse faire une grosse partie de la recette et je ramasse après hahahaha! Lorsqu'on fait le ménage, il a même sa partie à faire : laver les vitres et il aide papa à passer la balayeuse ! Avoir des figures masculines c'est vraiment important pour les enfants garçon ou fille.
  9. Josée Bournival 20 juin 2017 à 10 h 42 min
    Bonjour Gabrielle. Vous faites bien de le souligner: les modèles masculins sont importants pour TOUS les enfants. Ici, je parlais de mon plus jeune, mais j'aurais pu raconter des histoires similaires avec chacune de mes filles. Josée XX
  10. Mélissa 15 juin 2017 à 10 h 13 min
    Alors que ma plus grande était une fille à maman, ma plus jeune est, depuis quelques mois, une fille à papa. Avant c'était toujours maman qui devait tout faire mais maintenant elle demande de plus en plus papa. Que ce sois pour l'attacher dans la voiture, la sortir du lit, la soulever pour atteindre quelque chose... Ça me donne un ''break''. Papa ce prête au jeu même si parfois ça complique les choses comme quand il est déjà installé derrière le volent. Il y a des chose que papa de fait pas comme retirer les sous vêtement souillé. Heureusement pour moi parce qu'il faudrait que je ramasse les sous vêtements et un dégât fait par mon chum ;) C'est un bon papa, un peut trop protecteur ( je dois me restreindre pour pas que nos filles étouffent ) mais toujours soucieux que nos filles et moi ne manque de rien même s'il est le seule a subvenir a nos besoin financier.
  11. Josée Bournival 20 juin 2017 à 11 h 19 min
    Bonjour Mélissa. Je trouve très touchant de vous lire. On est tous imparfait comme parent et heureusement, on a souvent un allié qui a les qualités de nos défauts. ;-) Josée XX
  12. Laurence 15 juin 2017 à 17 h 31 min
    J'ai un bon sens de l'humour, mais celui de mon ex est imbattable. Il développe, grâce à toutes ses taquineries, celui de nos enfants beaucoup mieux que moi!
  13. Josée Bournival 20 juin 2017 à 11 h 20 min
    Et l'humour est une arme pour traverser les mauvais jours, n'est-ce pas, Laurence? Quel beau cadeau à offrir à nos enfants. Merci de nous avoir partagé cette petite tranche de vie familiale. Josée XX
  14. Caroline 19 juin 2017 à 14 h 08 min
    Coucou ;-) Ce que mon conjoint apporte qui peu parfois être agaçant à mes yeux quelques fois mais dont j'envie tout de même, est simplement le '' on règle ça après'' . Le fait d'être pas trop préventif pour pleins de situation, autres que dans ses domaines ; travaux, projets quelconque sur la maison, réparation de vélos .... là bien au contraire il sera capable d'anticiper ;-) et que moi, j' essaye de penser à tout et d'anticiper les coups. Mes enfants peuvent profiter d'un papa qui n'est pas stressé :-) 12 années ensemble déjà ... je L'aime de plus en plus !! Bonne journée xx
  15. Josée Bournival 20 juin 2017 à 11 h 21 min
    Allo Caroline. 12 années en couple... combien comme parents? C'est formidable de pouvoir lire que votre amour prend de l'expansion avec les années... prenez bien soin l'un de l'autre. Josée XX
  16. Caroline 20 juin 2017 à 12 h 43 min
    Bonjour Josée, Notre aînée à 6 et demi donc disons environ 6 ans comme parents et durant ses 6 années, au total 4 enfants :-)
  17. Josée Bournival 21 juin 2017 à 09 h 59 min
    Belle famille, Caroline. ;-) Josée XX
  18. Emma 20 juin 2017 à 15 h 04 min
    Wow, 4 enfants en six ans!!! Moi je serais devenue folle! Deux enfants ici et c'est la pagaille! Ils se disputent et se tapent et s'obstinent et tutu frutti!!! Mon conjoint adore ses enfants mais il en a eu assez et pour lui, les bébés sont magnifiques mais plus jamais dans sa maison!!! Je suis aussi du type tranquille et j'étais une fille qui passait son temps à lire et à déambuler en voyage mais là c'est différent mettons!! En camping mon plus vieux pleure pour tout et rien et le plus jeune s'enfuit tout le temps ! Au fait, on peut voyager avec 4 enfants ou faire du camping??? Nous on est partis l'été passé faire un long road trip au Québec et j'en suis encore fatiguée!!! Papa adore voyager mais je l'ai supplié de ne pas m'entraîner cet été dans ses folies car je veux RELAXER!!
  19. Josée Bournival 21 juin 2017 à 10 h 01 min
    Bonjour Emma. Je vous avoue que, présentement, je suis davantage du genre camping dans la cour arrière et voyage d'un jour. ;-) Oui, il est possible de voyager avec de jeunes enfants. Certains parents le font très bien, avec peu d'attente et un horaire épuré. Mais je n'en connais aucun qui revienne de ce type de périple reposé. ;-) Josée XX
  20. Manon Grenier 23 juin 2017 à 06 h 36 min
    et si l'enfant n'avait pas de père nous notre fils a deux mère je ne suis plus intéressé a votre brochure pour moi vous n'êtes pas assez élargie d'esprit
  21. Sérieux? 23 juin 2017 à 09 h 57 min
    Josée parle de son expérience personnelle: Elle ne vit pas avec une femme. Et vous? Avez-vous également deux mères ou si vous ou votre conjointe avez un père? avez-vous des frères? des amis? Si vous croyez que votre fils n'a besoin d'AUCUN modèle masculin, c'est vous qui êtes étroite d'esprit!