Lettre d'un enfant de 4 ans à ses parents

Lettre d'un enfant de 4 ans à ses parents
13 avril 2017
Papa, maman… Ne vous inquiétez pas. Mon développement, ce n’est pas une course, c’est une fabuleuse randonnée!

« Papa, maman… Je vous regarde aller depuis 4 ans, et je sais bien que ce n’est pas toujours facile d’avoir des enfants. Je voulais juste vous dire que vous n’avez pas besoin d’en faire autant pour me « développer »; que la vie est bien faite et qu’elle a prévu tout ce dont j’ai besoin pour grandir.

Ne vous inquiétez pas tant si je marche plus tard que l’enfant de la voisine ou si je ne fais pas de phrases complètes à 2 ans! Ce n’est pas une course, c’est une fabuleuse randonnée! Laissez faire les chartes de croissance, les courbes de développement et les percentiles; ceux qui les ont établis ont oublié comment dessiner un chat bleu et voir un éléphant caché dans un nuage. Je ne suis pas en train de réussir ou d’atteindre des objectifs. Je suis en train de secouer mes ailes pour les ouvrir délicatement et finir par m’envoler!

J’ai moins besoin de jouets « éducatifs » que de me rouler par terre avec vous et de faire un concours de grimaces. J’ai moins besoin de « stimulation » que d’une place où je peux dessiner un soleil bleu et un bonhomme à quatre bras.

Le meilleur « indicateur » pour ma réussite scolaire, c’est le nombre de fois où on se sera collés pour lire une histoire ou rire ensemble à en avoir mal au ventre parce que papa fait l’idiot. Pas les exercices de calcul que vous aurez achetés à la librairie. Même si l’aspirateur n’a pas été passé dans le salon. Même si je n’ai pas mangé tous les légumes que vous avez si joliment placés dans mon assiette. Il faut que je vous dise qu’être l’enfant le plus intelligent ou le plus talentueux de sa classe n’a jamais eu un quelconque lien avec être le plus heureux.

Et mon bonheur?

Le bonheur ne me vient pas de tous ces jouets que vous accumulez pour moi, mais de la liberté que j’ai de jouer comme je veux… en me salissant à faire des gâteaux de boue pour les fées que j’ai invitées à dîner; en faisant de la musique avec vos casseroles pour accompagner les hurlements du chien; en cuisinant avec vous alors que ça prend trois fois plus de temps que si je n’y étais pas et en en mettant partout! Le bonheur, c’est de vous offrir, émerveillé, la limace que je tiens dans ma petite main d’enfant.

Mon bonheur d’enfant vient de toutes ces fois où mon regard a plongé dans vos yeux pour y lire qu’un verre de lait renversé n’est pas si grave; que vous m’aimez même quand je ne suis ni calme ni bien élevé! Le bonheur vient de me sentir en sécurité avec vous, et ce n’est pas le siège de voiture à 500 $ qui me fait vivre ça. C’est le soin que vous prenez de moi, même quand je mords ma petite sœur; même quand je disparais en courant dans le centre d’achats alors que vous n’avez pas le temps de courir après moi; ou quand je pleure sans pouvoir m’arrêter parce que mon ami m’a traité de « carotte atomique ».

Vous êtes de bons parents

Je voulais juste vous dire que vous pouvez arrêter d’avoir peur de me rater. Vous êtes de bons parents. La vie est puissante et bien faite. Vous avez tout ce qu’il faut pour faire la fabuleuse randonnée avec moi et je suis tellement, tellement heureux de la faire avec vous. Je ne voudrais la faire avec personne d’autre.

Tiens, je vous ai préparé un bon gâteau de boue! Vous en voulez un morceau? »

 

Ce texte a été originalement publié sur le blogue de  France Paradis.

Photo : GettyImages/wundervisuals

France Paradis
Orthopédagogue de formation, je présente des conférences et j’offre des ateliers en intervention psychosociale depuis de nombreuses années. J'aime aussi me définir comme une archéologue du sens des choses.
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (24)

  1. Steeve Larouche 13 avril 2017 à 14 h 48 min
    Bonjour, félicitation, ces vrai que nous voulons avancer trop rapidement, faire confiance a notre enfant et a la vie tout simplement! merci ! ca donne du courage.
  2. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 42 min
    Merci Steeve! Je suis contente que ça vous donne du courage :) Vos mots m'en donnent à moi :)
  3. Hamou Michele 13 avril 2017 à 14 h 52 min
    Super beau Quelle belle lettre d un enfant de 4 ans Je suis tres emue
  4. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 46 min
    Merci :) Contente que ces mots vous touchent et vous fassent du bien :)
  5. Soso 13 avril 2017 à 15 h 41 min
    Je devrais apposer cette "lettre" quand part dans ma maison! Je sens parfois que j'en fais trop mais je me suis qq peu assagie avec le 2e, manque de temps obligé... Quand on devient parent les infirmières à l hôpital oublient de nous dire : hey vous avez un bébé tout neuf, vous êtes parent pour la première fois, ce sera une formidable odyssée alors amusez-vous!!!!! J aurais tellement aimé qu'on me dise ça au lieu de toutes les mises en garde et de la maudite menace qu'on revienne à l'hôpital si bébé ne prend pas assez de poids....
  6. Lise 14 avril 2017 à 06 h 47 min
    Merci de votre beau texte. C'est tellement vrai ce que vous avez écrit.
  7. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 46 min
    Merci beaucoup Lise!
  8. DeCoste 14 avril 2017 à 08 h 10 min
    Absolument pertinent ce texte réfléchi et rigoureusement supportant pour les parents trop souvent en recherchent de performance avec et pour leur enfant. Avec beaucoup d'amour des coucous de Grand- maman des Iles 💕
  9. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 48 min
    Merci beaucoup chère Grand-maman des îles! Vous avez tellement raison de parler de la pression de performance qui pèse sur les parents aujourd'hui... en espérant que mes mots en retirent un peu de sur leurs épaules :)
  10. Mélanie 14 avril 2017 à 09 h 20 min
    Ca fait du bien a mon coeur de maman car en ce moment c'est un peu difficile et oui je me remets en cause merci :)
  11. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 50 min
    Chère Mélanie, c'est exactement pour les parents dans votre situation que je l'ai écrit. Vraiment contente de savoir que ça vous fait du bien. Vous êtes "assez", amusez-vous un peu et bonne randonnée! :)
  12. Edith 14 avril 2017 à 10 h 22 min
    Qu`elle beau message inspirant pour une Maman! Merci de l`avoir partager,car c`est pas toujours facile dans le cœur d`une Maman!! xxx <3
  13. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 51 min
    Édith, tant mieux si ces mots vous font du bien! C'est tellement plus simple qu'on penses, han? Amusez-vous!
  14. Amélie 15 avril 2017 à 09 h 00 min
    Mon plus vieux a un trouble du langage et un retard en motricité fine. Dernièrement, j'ai réalisé que je ne jouais plus avec lui juste pour le plaisir mais dans le but de toujours lui montrer quelque chose ou l'aider. Je crois que je vais conserver votre texte pour me recentrer les jours où j'oublie qu'il a le droit de jouer tout simplement avec sa maman sans but derrière le jeu.
  15. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 54 min
    Chère Amélie, vraiment contente de lire que vos mots! Je suis réjouie que ce papier vous fasse du bien au milieu de "tout ce qu'il faut faire" avec des enfants à besoins particuliers. Amusez-vous, oui, et bonne randonnée!
  16. France Paradis 15 avril 2017 à 09 h 44 min
    Merci Soso pour vos mots! Oui, amusez-vous!!! Vous me faites penser qu'on devrait peut-être faire circuler ce papier dans les départements de post partum? :)
  17. Marie Daigle 19 avril 2017 à 16 h 05 min
    Bonjour ! Au début de la lecture, je m'attendais réellement à ce que ce soit un texte écrit par un enfant de 4 ans, avec des mots et la teneur d'un enfant de 4 ans. Alors, j'ai été quelque peu déçue. Mais j'ai tout de même continué à lire. Et j'abonde dans votre sens Madame Paradis; mon Dieu que la société en est une de performance. Et ce que je trouve dommage, c'est que beaucoup de gens sont fatigués de vivre continuellement dans la performance, consciemment ou non, mais ne savent pas comment se sortir de ce cercle vicieux. Ils finissent par transmettre le stress de performance à leurs enfants.
  18. Pierre-Eugène 20 avril 2017 à 04 h 32 min
    Tellement vrai ! Merci !
  19. France Paradis 21 avril 2017 à 09 h 12 min
    Merci à vous, Pierre-Eugène :)
  20. Jean-François 21 avril 2017 à 07 h 06 min
    Ce texte est un petit bijou et j'en recommande la lecture. Il nous conduit vers une réflexion peu souvent considérée. Père et grand-père depuis longtemps, je m'y retrouve avec bonheur.et vérité. Merci à l'auteure et merci à notre Centre Santé de le publier sur son blogue pour le plus grand bénéfice de tous.
  21. France Paradis 21 avril 2017 à 09 h 11 min
    Merci beaucoup Jean-François :) Contente de voir que cette vérité est transgénérationelle ! Bonne randonnée :)
  22. Marie Daigle 21 avril 2017 à 08 h 34 min
    Me revoici. Oui, j'ai pris le temps de relire ce magnifique texte. Et aujourd'hui, il résonne différemment en moi. Bravo et Merci pour ce rappel de l'importance de prendre le temps. Quel beau temps d'arrêt que de relire votre texte. Prendre le temps d'être présent, en qualité, de savourez ces moments en compagnie de nos enfants, et des autres, pour le bonheur de chacun. Prendre le temps de s'émerveiller. Prendre le temps de se sentir vivant. Nous avons aussi tous cet enfant en nous qui ne demande que cela. Car au fond, pour moi, le bonheur est un état d'être. Et être, est une 'décision'. Merci France! Quel bijou comme le dit si bien Jean-François.
  23. France Paradis 21 avril 2017 à 09 h 12 min
    Merci Marie! Contente de voir que ça résonne pour tant de monde :)
  24. Cyr Aurore 22 avril 2017 à 17 h 06 min
    Qul joli texte qui explique très bien comment laisser les enfants vivre à leur propre rythme à toutes les fois que c'est possible. Je pense fortement qu'en les laissant s'ennuyer un peu ils inventeront des jeux d'eux-mêmes et n'auront pas toujours ce besoin immédiat de la présence des parents pour les divertir. Par le fait meme les parents sentiront que leurs petits développeront l'esprit d'imagination créatif qui leur servira la vie entière . Alors, parents et enfants pourront se détendre à leur guise dans un climat de paix et d'autonomie.

Laisser un commentaire



En cliquant sur Soumettre, vous acceptez nos modalités d'utilisation