La fin de l'allaitement

La fin de l'allaitement
1 octobre 2016

Je sentais la fin approcher. Ce deuxième détachement de moi. Il est arrivé comme ça, un beau matin, sans que je réalise vraiment que bébé venait de prendre sa dernière tétée. Nous avions introduit graduellement quelques biberons et mon corps s’est naturellement ajusté à ces espacements. Mes réserves de lait maternel, amoureusement emmagasinées dans de petits sacs congelés, étaient épuisées. Bref, tout s’est fait tranquillement, avec une acceptation de part et d’autre. Je dois avouer par contre que j’ai vécu cette étape avec plus de nostalgie cette fois-ci. Mais ne pensez pas que je me plains! J’ai connu le privilège d’allaiter mes deux enfants pendant 9 mois. Un choix très personnel que, malheureusement, certaines n’ont pas.

Je me suis rappelé ma première expérience, avec toute la pression que je me mettais moi-même à vouloir allaiter le plus longtemps possible, à extraire mon lait au bureau, aux feuilles de chou sur mon sein, à cette espèce de rythme infernal métro-boulot-tire-lait-dodo (enfin…). Si indéniablement allaiter est pratique, c’est aussi exigeant pour le corps et l’esprit. Tout a un impact : le manque de sommeil, le stress, l’alimentation/hydratation, sans oublier la phase douleur qui peut aller de l’hypersensibilité aux saignements. Mais…

Il y a cette connexion privilégiée, cet émerveillement renouvelé à réaliser que je contribue encore essentiellement, extra-utero, au développement de mon enfant. Les heures passées à le nourrir, de jour comme de nuit, font partie d’un espace-temps qui ne se mesure pas. Quand on s’arrête pour « vivre » le moment, pour le ressentir, pour comprendre toute son importance et son unicité, on ne le voit pas passer, on ne fait qu’un.

J’ai donc savouré chacune de ses présences, collé contre moi. J’ai emmagasiné des images de son regard plongé dans le mien. La sensation de sa respiration sur ma peau, sa main ouverte déposée sur moi naturellement ou de façon possessive, sa bouche laissant couler une dernière goutte de lait alors que, repu, il s’endormait tout contre moi. Je savais que tout cela allait bientôt n’être que souvenir et je ne voulais pas en perdre une seule seconde.

Aujourd’hui, c’est papa qui vit cette proximité. J’ai eu un pincement au début, mais le regard rempli d’amour qu’il pose sur notre enfant est le miroir du mien. La nostalgie fait place à la reconnaissance.

Et vous, avez-vous trouvé difficile de mettre fin à l’allaitement de votre bébé?

 

Carole a fait appel à une marraine d’allaitement pour répondre à ses  questions occasionnelles. Il s’agit d’un service gratuit et accessible.

 

Photo : collection personnelle, Carole St-Denis

Carole St-Denis
Treize ans plus tard, j’ai accouché d'un deuxième enfant qui est en fait le quatrième garçon d’une famille recomposée. Comment je vivrai cette expérience cette fois-ci?
Tous les billets de l'auteur

Commentaires (41)

  1. Mariannick 1 octobre 2016 à 14 h 52 min
    J'aime tellement allaiter, bébé à 7 mois alors il me reste encore pleins de bons moments mais je sais que ces pauses de ressourcement vont me manquer terriblement...
  2. Lisanne 1 octobre 2016 à 16 h 49 min
    Ma fille a 14 mois et je sens que le lait de vache prend de plus en plus de place et j'ai moins de lait de jour en jour. La nature va faire son travail avec le temps, mais j'aime tellement ces beaux moments que ça va me manquer.
  3. Carole St-Denis 1 octobre 2016 à 21 h 16 min
    Bonsoir Lisanne, Vous savez que vous faites des envieuses? :-) Sans blague, je vous souhaite une fin toute en douceur. Si je peux me permettre un conseil, essayez de visualiser ce moment, le prévoir, le planifier si c'est possible. Vous aurez définitivement donné le meilleur de vous même et vous pouvez être fière de vous!
  4. Valerie 11 octobre 2016 à 10 h 40 min
    Salut Carole, J'aime bien votre suggestion que vous avez donné à Lisane, mais je trouve ça beaucoup plus facile à dire qu'à faire... Mon fils commence la garderie dans trois semaines puis il s'est toujours endormi au sein. Avez vous des suggestions pour une transition douce? Merci!
  5. Carole St-Denis 11 octobre 2016 à 13 h 43 min
    Bonjour Valérie, Je ne suis pas une experte...:-) Donnez-vous encore la tétée le jour? Si c'est le cas et ce, de façon exclusive, vous n'avez pas le choix de commencer à introduire le biberon graduellement, c'est-à dire remplacer une tétée (la même), par un biberon pendant quelques jours. Vous remplacez par la suite une deuxième tétée par un autre biberon et ainsi de suite. Vous devez laisser idéalement le temps à votre corps de s'ajuster à cette nouvelle baisse de "production"! Idéalement, si vous désirez poursuivre l'allaitement et que cela est possible, gardez-vous la tétée du matin et celle du soir! Je vous conseille aussi d'échanger sur le sujet avec une marraine d'allaitement si ça peut vous aider et vous être utile. J'ai beaucoup apprécié ce service gratuit. Bon retour au travail!
  6. Andrée 13 octobre 2016 à 09 h 27 min
    Difficile vous dites? Ça me brise le coeur de savoir que je devrai arrêter bientôt et ne plus jamais revivre cette magnifique expérience... J'allaite toujours ma fille de 8 mois matin et soir, mais j'ai dû arrêter à contrecoeur de l'allaiter le jour pour l'envoyer à la garderie en raison de l'obligation de l'envoyer au CPE, bien que je sois encore en congé, pour ne pas perdre ma place... L'allaitement de mes 2 enfants a été un moment privilégié que j'ai beaucoup apprécié malgré les difficultés du début (mastite, gerçures). Comme j'ai eu mes enfants tard (39 et 41 ans), je sais que ces moments ne reviendront plus jamais et c'est d'autant plus difficile d'y mettre fin. Comme plusieurs j'ai de très belles photos qui me permettront de me souvenir de ces précieux instants de douceur et de sérénité.
  7. Carole St-Denis 1 octobre 2016 à 21 h 11 min
    Bonsoir Mariannick, Déjà avoir eu la chance d'allaiter jusqu'à sept mois est vraiment super!! Je vous souhaite d'avoir la possibilité de le faire aussi longtemps que vous le souhaitez. En attendant, profitez de chaque moment!
  8. Karine 1 octobre 2016 à 21 h 27 min
    De mon côté, j'en suis sensiblement au même point que vous. Mon allaitement de bb 2, qui a 9 mois, tire à sa fin...Cela s'est fait tout doucement, et je sens qu'elle se désintéresse du sein de plus en plus. Elle boit à la bouteille le jour, donc ma production a beaucoup diminué. Pour ma part, je suis rendue là aussi. J'ai beaucoup aimé, mais j'ai donné! Je ne crois pas que ca me manquera tant, je lui ai donné le meilleur de moi-meme pendant tout ce temps et j'en suis tres satisfaite. C'est certain que ce seront de beaux souvenirs que je garderai de mes 2 bb, mais il est temps de passer à une autre étape! ☺
  9. Carole St-Denis 1 octobre 2016 à 21 h 35 min
    Bravo Karine! Effectivement, il faut voir le tout comme une autre étape. Cela facilite grandement la transition de penser ainsi et de toute façon, quand le corps ne produit plus, il ne produit plus! De voir nos bébés boire facilement au biberon est aussi réconfortant d'une certaine façon. Bonne soirée :-)
  10. Hind 1 octobre 2016 à 21 h 52 min
    Bonjour Carole, tes paroles sont très touchantes, moi aussi ma fille a décidé d'arrêter de boire mon lait peu avant ses dix mois et on est tous les trois contents que tout s'est passé en douceur (y compris papa :-). Après un début d'allaitement chaotique (abcès au sein, plusieurs blessures et douleurs dûes à une tension au niveau de la machoire inférieure de bébé, etc.), j'avoue que cette expérience était des plus riches, réconfortantes et constructives de ma personnalité en tant que femme et mère. C'est avec joie, satisfaction et une certaine nostalgie que je me rappelle des beaux moments qu'on passaient ensemble, ma fille "Aya Nidaa Erahman" et moi à partager regards douc, tendresse et attachement éternel.
  11. Carole St-Denis 2 octobre 2016 à 10 h 45 min
    Bonjour Hind et merci de votre témoignage! Plusieurs femmes ont effectivement une phase plus douloureuse à traverser et comme vous le dites si bien, quand on est capable, ça vaut la peine de persévérer. Allaiter est exigeant pour le corps! Je vous souhaite de conserver toute votre vie ces magnifiques souvenirs!
  12. Hind 1 octobre 2016 à 21 h 56 min
    Regards doux, pardon.
  13. Sophie Belhumeur 1 octobre 2016 à 21 h 59 min
    Pour ma part, j'ai dû cesser de nourrir mon fils subitement pour pouvoir prendre une mėdication qui lui aurait été nocive. Nous n'avons eu que quelques heures pour nous y prėparer mentalement... J'ai pleurė. Beaucoup. Je lui ai fait mes "adieux". Ce jour là, j'ai été forcée de couper le cordon qui nous unissait exclusivement. J'ai des photos et tout. Contrairement à plusieurs d'entre-vous, j'ai un souvenir précis de notre dernière tétée.
  14. Carole St-Denis 2 octobre 2016 à 10 h 49 min
    Bonjour Sophie...Je peux tellement comprendre le "deuil" que vous avez dû vivre à vitesse V. Ce sont des moments intenses pour un coeur de maman surtout quand on avait choisi d'allaiter. Je sais que vous avez compris que vous n'aviez pas le choix et peut-être cela est-il réconfortant dans un certain sens après coup? Je ne sais pas pendant combien de temps vous avez pu allaiter mais vous devez quand même être heureuse d'avoir pu le faire un peu et d'avoir connu ce que ça représentait. Profitez pleinement de votre petit amour et soyez fière de ce que vous lui avez donné!
  15. Hélène 1 octobre 2016 à 23 h 03 min
    Ici mom premier etait un BABI, allaitement très facile mais à 6 mois j'avais besoin d'un peu de distance et de sommeil alors on a intégré un biberon, puis un autre... Et à 9 mois, le matin du 24 décembre, il a décidé que c'etait terminé... J'ai carrément eu un deuil à faire.... Aujourd'hui j'allaite mon deuxième exclusivement depuis 6 mois et je ne pense pas encore à le sevrer... J'ai trop peur de regretter et de m'en ennuyer ... Au pire on le fera graduellement juste avant la garderie, vers 10-11 mois!
  16. Carole St-Denis 2 octobre 2016 à 10 h 52 min
    Bonjour Hélène, Au moins, vous avez la chance de vous reprendre! :-) Profitez-en pleinement et, comme vous dites, vous verrez quand les circonstances feront en sorte qu'il sera le moment de passer à une autre étape!
  17. Housna 2 octobre 2016 à 07 h 42 min
    Bonjour, moi j'allaite encore ma fille de 12 mois qui refuse catégoriquement les biberon j'ai essayé à plusieurs reprises d'arrêter progressivement mais rien faire. À sa naissance j'avais opté pour le mixte mais une fois que j'avais bien de lait dans les seins elle ne voulait plu du biberon. J'aime l'allaitement je ne me sens pas prête pour arrêter complètement, je pensais j'étais prête mais quand elle me réclame le sein elle pleur tellement et ça peut durer des heures que ça me fait mal au coeur et je fini par lui donne. Mais parfois elle réclame beaucoup trop dans une journée et sans parler des nuits que j'ai même plu de lait et j'ai mal à force et c'est la seule raison qui me donne envie d'arrêter du coup c'est pas suffisant pour me motiver.
  18. Carole St-Denis 2 octobre 2016 à 10 h 58 min
    Bonjour Housna, En tout cas, votre fille sait ce qu'elle veut! Il y a des bébés qui ont effectivement de la difficulté à accepter la tétine caoutchoutée du biberon. Au moins, vous y prenez encore du plaisir de votre côté mais n'oubliez pas de penser à vous et n'hésitez pas à demander conseil si vous sentez que vous devez commencer à introduire le biberon pour vous permettre d'avoir un peu de répit. Pour ma part, mon petit Émile passait du sein au biberon sans aucun problème et a aussi super bien accepté le lait maternisé quand mes réserves de lait maternel se sont épuisées. Bonne continuité et bonne chance dans votre sevrage à venir!
  19. Émilie 4 octobre 2016 à 10 h 17 min
    Ahh, je vis la même chose avec ma petite de 8 mois. J'avoue qu'avec la garderie qui s'en vient je crains un peu car même ici avec papa elle peut faire des crises lorsque je ne suis pas la, elle préfère ne rien boire que de prendre le biberon. J'adore allaiter mais desfois lorsqu'elle réclame bcp je me sens un peu comme un bar laitier open! Sans parler des nuits, si elle tète pas c'est crise assurée avec parfois une insomnie de 2-3 h. Pas facile de tendre tranquillement vers un sevrage... je me dis que lorsqu'il n'y aura plus de lait un moment donné elle delaissera le sein par elle même.
  20. Carole St-Denis 5 octobre 2016 à 21 h 21 min
    Bonjour Émilie, Elle est tenace votre cocotte! :-) Il ne faut pas vous oublier là-dedans et effectivement, planifier la transition qui s'en vient sinon, ce sera difficile. Je ne suis pas en mesure de vous donner conseil car je n'ai pas vécue cette difficulté mais n'hésitez pas à demander si c'est encore compliqué avec le biberon. Bonne chance!
  21. Caroline 3 octobre 2016 à 20 h 31 min
    Bonsoir Carole Ouff , votre article m'a mis la larme a l'oeil ! J'allaite mon 4 ième et dernier bébé .Il vient d'avoir 6 mois et j'ai commencé quelques biberons a l'occasion . Et je constate que mon petit homme se détache tout doucement mais pas encore pour un sevrage complet . Je n'aurais pas pensé trouver cela difficile mais de beaux souvenirs se gravent dans ma mémoire .Je me rends compte que passer 6 mois c'est une autre expérience. Mes filles auront été allaitées jusqu'a environ 6 mois donc pour moi c'est nouveau au dela de 6 mois et je trouve que c,est vraiment merveilleux . Donc l'expérience se prolonge mais un jour tout ce terminera pour de bon et cela me chagrine d'y songer ! Au plaisir et bonne soirée
  22. Carole St-Denis 5 octobre 2016 à 21 h 23 min
    Bonsoir Caroline, Je vous comprends tellement mais quelle chance nous avons eu! Je vous souhaite une transition tout en douceur; Emmagasinez tout ce que vous pouvez et dites-vous que vous avez été extraordinaire d'offrir cette belle possibilité à vos enfants! Bonne continuité et belle vie à votre famille!
  23. Elaine 4 octobre 2016 à 22 h 31 min
    Merci pour cet article. :) J'ai allaité jusqu'à 9 mois et demi. Au départ, je me disais, bon, allaitons jusqu'à 6 mois. Puis, la facilité avec laquelle ma fille prenait le sein m'a convaincue de continuer encore un peu. Le sevrage me semblait compliqué. J'ai donc continué par pure paresse, haha! Bien entendu, j'étais bien contente de pouvoir nourrir la petite exclusivement extra utero, le plus longtemps possible. Par contre, plus le temps passait, plus je me disais, ok, je dois cesser m'allaitement. D'abord pour des raisons physiques. Mince de nature, l'allaitement exclusif tire beaucoup d'énergie et donc, beaucoup de calories! Je perdais trop de poids à mon goût. Ensuite, à 38 ans avec l'intention d'avoir un deuxième enfant rapproché du premier, je voulais mettre toutes les chances de mon côté. J'ai voulu cesser toutefois trop rapidement, par pression de me dire ok, il FAUT que j'arrête. J'ai enlevé deux boires par jour durant 2-3 jours puis tous les boires de jours. Je n'étais pas prête, je produisais encore énormément et j'ai fait un début de mastite. Incroyable la rapidité des symptômes (en moins d'une heure, je suis passée d'un état normal à une fatigue extrême, fièvre, mal de gorge, comme si j'avais attrapé un beau rhume d'hiver!) heureusement, ma marraine d'allaitement m'a tout de suite dépistée. J'ai donc repris l'allaitement et je me suis dit, j'arrêterais bientôt, mais sans y penser ni me mettre de pression. Un mois plus tard, je me suis réveillée et je n'allaitais plus! Ça s'est passé vraiment naturellement, très facilement. :) J'ai de très belles photographies en noir et blanc de ma petite en train de boire, prises au dessus mon épaule. C'est pratiquement comme si mes yeux avaient capté les images. Elles sont très précieuses et orneront un mur de notre chambre à coucher. Bonne soirée :)
  24. Carole St-Denis 5 octobre 2016 à 21 h 26 min
    Bonsoir Elaine, C'est une belle fin d'histoire, merci de nous l'avoir partagée! Je vous souhaite ce deuxième enfant et j'espère que vous pourrez encore vivre l'expérience de l'allaitement!
  25. Carole St-Denis 5 octobre 2016 à 21 h 23 min
    Bonsoir Caroline, Je vous comprends tellement mais quelle chance nous avons eu! Je vous souhaite une transition tout en douceur; Emmagasinez tout ce que vous pouvez et dites-vous que vous avez été extraordinaire d'offrir cette belle possibilité à vos enfants! Bonne continuité et belle vie à votre famille!
  26. Laura 11 octobre 2016 à 11 h 40 min
    Bonjour, 'j'ai une questions les dames ? Mon fils a 9 mois est-ce que je peux lui donner le lait du 3.25 ? Merci devance
  27. Carole St-Denis 11 octobre 2016 à 13 h 47 min
    Bonjour Laura, Je vous cite ce qui est écrit à cet effet dans le Mieux vivre avec notre enfant: "...Entre 9 et 12 mois, lorsque votre bébé a un menu varié comprenant des aliments riches en fer, il peut graduellement commencer à boire du lait de vache pasteurisé à 3,25% de matières grasses (3,25% de M.G.)."
  28. Gabrielle 11 octobre 2016 à 14 h 52 min
    Bonjour Carole, Je ne pensais pas que ton billet me ferais réagir aussi intensément. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps lorsque tu mentionne la petite main posée sur le sein... J'ai eu un allaitement difficile qui s'est graduellement terminé tout seul vers 5 mois. J'ai eu immensément de peine à arrêter (parce que bébé refusait le sein et donc je manquais de lait), j'essaye encore de me mettre en paix avec celà... Je voulais simplement te remercier pour ce magnifique texte.
  29. Carole St-Denis 15 octobre 2016 à 10 h 37 min
    C'est moi qui te remercie Gabrielle...Gros câlins xx
  30. Carole St-Denis 15 octobre 2016 à 10 h 37 min
    C'est moi qui te remercie Gabrielle...Gros câlins xx
  31. Rachel 12 octobre 2016 à 11 h 58 min
    Ma fille va avoir 1 an dans 9 jours et je l'allaite encore matin et soir (et nuit souvent!) et à la garderie, elle prend de la formule et bientôt du lait de vache (elle n'est pas une grosse mangeuse alors je voulais être sûre qu'elle est bien alimentée). On ne prévoit pas encore le sevrage matin et soir, car elle aime beaucoup mon lait et j'aime ce lien qui nous unit. Papa est très supportant là-dedans aussi et aime que je lui donne pleins d'anticoprs pour la garderie! J'avoue que c'est plus certains de mes collègues qui jugent un peu, mais je m'assume. J'espère que le sevrage se fera naturellement et en douceur avant le prochain bébé (on prévoit essayer dans quelques mois).
  32. Carole St-Denis 15 octobre 2016 à 10 h 40 min
    Bonjour Rachel, Ahhh...Le fameux regard des autres! Vous faites tellement bien d'en faire fi! Ces moments vous appartiennent. Profitez-en aussi longtemps que vous le pouvez et le souhaitez et salutations au papa qui a un rôle très important à jouer et visiblement, il est parfait! :-)
  33. Vicky 13 octobre 2016 à 09 h 17 min
    Je me sens exactement comme toi, ou presque! Bébé fille a eu 9 mois la semaine dernière. Je l'allaite toujours 4x/jour. J'ai commencé à penser à lui donner du lait de vache le jour, mais je ne l'ai pas fait encore. Hier, après avoir épuisé moi aussi mes réserves de lait congelé et essayé par 2 fois de me tirer du lait, je me suis rendue à l'évidence qu'elle devrait boire soit du lait de vache, soit du lait en ''poudre'' pour le temps qu'elle serait à la garderie... J'y suis allée pour le lait en ''poudre'', une fois, pour essayer. J'ai finalement réussi à me tirer un beau 4-5 oz de lait hier soir. On remet donc la transition à une prochaine fois... mais ça approche! J'adore le moment où je l'allaite, je ne pense à rien même si je suis assise à ''rien faire'' car en fait oui, je fais quelque chose, de très utile en réalité!!! Mais j'ai une question pour toi, quel lait lui donne-tu pour la transition? 9 mois , bébé est prêt pour lait de vache, mais... Merci pour ton texte, ça me permet de mieux profiter des derniers moments qui ne reviendront plus (avec 2, notre famille est complète!) ;)
  34. Carole St-Denis 15 octobre 2016 à 10 h 45 min
    Bonjour Vicky, Vous faites bien de repréciser que vous faites une chose très importante en allaitant! Allaiter est exigeant, autant pour le corps que l'esprit. En ce qui a trait au lait de transition, je ne veux pas faire de publicité gratuite ou encore influencer qui que ce soit mais j'utilise encore le lait en poudre d'une marque connue et populaire. Bébé réagit très bien depuis le début! Bonne éventuelle fin d'allaitement!!
  35. Andrée 13 octobre 2016 à 09 h 28 min
    Difficile vous dites? Ça me brise le coeur de savoir que je devrai arrêter bientôt et ne plus jamais revivre cette magnifique expérience... J'allaite toujours ma fille de 8 mois matin et soir, mais j'ai dû arrêter à contrecoeur de l'allaiter le jour pour l'envoyer à la garderie en raison de l'obligation de l'envoyer au CPE, bien que je sois encore en congé, pour ne pas perdre ma place... L'allaitement de mes 2 enfants a été un moment privilégié que j'ai beaucoup apprécié malgré les difficultés du début (mastite, gerçures). Comme j'ai eu mes enfants tard (39 et 41 ans), je sais que ces moments ne reviendront plus jamais et c'est d'autant plus difficile d'y mettre fin. Comme plusieurs j'ai de très belles photos qui me permettront de me souvenir de ces précieux instants de douceur et de sérénité.
  36. Carole St-Denis 15 octobre 2016 à 10 h 46 min
    Merci Andrée d'avoir pris le temps de nous faire part de votre commentaire et expérience!
  37. Julie Blais 14 octobre 2016 à 10 h 03 min
    Question : j'allaite mon bébé de 9 mois depuis sa naissance et je m'apprête à le sevrer (vers 10 mois), mais je n'ai pas de réserve de mon lait. J'aimerais savoir si je peux combler ses besoins avec le lait de vache sans biberon? Car il n'a jamais pris le biberon, va t'il boire assez à la tasse? Il mange déjà de tous les aliments (fruits, légumes, céréales enrichies, viandes, oeuf, fromage, légumineuses, tofu, etc.) Merci
  38. Julie Blais 14 octobre 2016 à 10 h 03 min
    Question : j'allaite mon bébé de 9 mois depuis sa naissance et je m'apprête à le sevrer (vers 10 mois), mais je n'ai pas de réserve de mon lait. J'aimerais savoir si je peux combler ses besoins avec le lait de vache sans biberon? Car il n'a jamais pris le biberon, va t'il boire assez à la tasse? Il mange déjà de tous les aliments (fruits, légumes, céréales enrichies, viandes, oeuf, fromage, légumineuses, tofu, etc.) Merci
  39. Carole St-Denis 15 octobre 2016 à 10 h 51 min
    Hum...Vous allez peut-être avoir de la difficulté à le faire passer directement du sein à la tasse. Dans mes deux expériences personnelles, le biberon est venu avant la tasse pour bien des raisons: la similitude avec le sein et dans la façon de boire, la facilité à prendre, la quantité qui s'écoule qui est plus "douce" que la tasse. Bref, pour moi, le biberon était un passage nécessaire mais je ne pourrais vous conseiller adéquatement à cet effet. Vous pouvez toujours essayer? Vous verrez comment bébé réagit mais la transition pour lui est double!
  40. Raphaëlle 15 octobre 2016 à 17 h 19 min
    Je lis votre blogue alors que j'allaite mon petit dernier de 10 mois. Loin de nous l'idée du sevrage. Je reprends le travail sous peu et je sais qu'avec quatre enfants, ce sera un moment privilégié pour en prendre soin. Pour mes autres, l'expérience a duré un peu plus de trois ans, dépassant l'idée que je m'en faisais au départ. Je souhaite qu'on en profite encore longtemps!
  41. Carole St-Denis 16 octobre 2016 à 11 h 12 min
    Bonjour Raphaëlle, Vous avez certainement de la chance de vivre cette magnifique expérience pour une quatrième fois et aussi longtemps pour vos trois premiers! Bonne continuité et merci du partage!