Ballet foetal: quand bébé bouge pour la première fois

Ballet foetal: quand bébé bouge pour la première fois
Par Kathleen Couillard, Journaliste scientifique
17 avril 2015

Sans doute le phénomène le plus merveilleux de la grossesse : sentir son bébé bouger dans son ventre pour la première fois! Même s’il s’agit d’un moment unique pour chacune, il semblerait toutefois que ces mouvements apparaissent d’une manière très semblable d’un bébé à l’autre. C’est du moins la conclusion d’une équipe australienne qui a en effet constaté que le développement de l’activité du foetus progresse d’une façon bien précise.

Les femmes enceintes n’auraient donc pas besoin de recevoir d’instructions sur la façon d’évaluer les mouvements de leur bébé et leurs impressions seraient suffisantes lors du suivi de grossesse, révèle cette étude réalisée auprès de 154 futures mamans. Les résultats indiquent que les femmes auraient une très bonne perception de l’activité de leur bébé et qu’elles seraient compétentes pour évaluer son état. Elle souligne aussi l’importance pour celles-ci d’écouter leur corps.

Comme un doux baiser...

Les chercheurs ont remarqué que les femmes ressentaient les premiers mouvements autour de 19 semaines en moyenne. Le quart d’entre elles a toutefois dit avoir vécu ce moment spécial après 20 semaines. Ces premiers mouvements étaient décrits comme une sensation de plume, un doux baiser, des papillons ou des bulles qui éclatent, mais également des coups de pieds ou des hoquets. Dans la grande majorité des cas, ces mouvements provoquaient des émotions positives.

Puis, avec la progression de la grossesse, 70 % des mères rapportaient que les mouvements devenaient plus forts et plus évidents. Les mères avaient alors l’impression que le bébé commençait à manquer de place et les mouvements étaient associés plus souvent à de l’inconfort ou de la douleur.

En général, les bébés semblaient plus agités en soirée. Ils bougeaient aussi davantage quand leur mère était assise ou couchée de même que lorsque celle-ci avait faim ou si elle était en train de manger. Le café, les boissons sucrées et l’eau froide rendaient également les bébés plus actifs.

Lors du suivi de grossesse, la sage-femme ou le médecin utilise souvent l’activité fœtale pour déterminer le bien-être de l’enfant. En effet, une diminution des mouvements foetaux est associée à des complications pendant la grossesse. De plus, 50 % des femmes qui ont accouché d’un bébé mort-né avaient remarqué une baisse graduelle de l’activité du bébé dans les jours précédant le décès. Les études démontrent toutefois que les méthodes formelles où la mère doit compter les mouvements ne permettent pas de détecter plus rapidement une anomalie. Comme quoi l’instinct d’une future maman l’emporte souvent sur les techniques médicales.

Ce texte a été originalement publié sur le blogue Maman Éprouvette.

Kathleen Couillard, Journaliste scientifique
D'abord microbiologiste, je suis maintenant journaliste scientifique et maman. Je concilie donc, pour mon plus grand plaisir, science et maternité.
Tous les billets de l'auteur