Conciliation famille-travail: c’est pareil chez vous?

Conciliation famille-travail: c’est pareil chez vous?
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
28 octobre 2014

- Finir de travailler; courir chercher les enfants à la garderie;

- mettre bottes et manteau à un «ver de terre» mou;

- revenir à la maison; mettre au four le souper qu’on aura (idéalement) préparé le week-end;

- empêcher junior de manger la terre de la plante, tout en mettant la table;

- essayer de rester poli avec le jeune étudiant au téléphone qui veut savoir pour qui on va voter;

- s’asseoir à table; se relever pour essuyer le verre de lait qui vient de se renverser; se rasseoir;

- se relever pour ramasser la cuillère qui a été échappée; se rasseoir pour manger froid;

- débarrasser la table en essayant de faire l’arbitre pour savoir qui avait la petite auto le premier;

- faire couler l’eau du bain (qui aurait besoin d’être lavé aussi); courir après les enfants qui ne veulent pas prendre leur bain;

- réussir à les amener dans l’eau; jouer et les laver; gérer la crise parce qu’ils ne veulent plus en sortir;

- mettre le pyjama (avec en fond sonore, un « paaaaaas dodo »; raconter une histoire; faire des câlins et donner huit bisous;

- sortir de la chambre; revenir pour montrer que non il n’y a pas de monstre derrière le rideau; ramasser et faire la vaisselle;

- être appelé par un enfant soudainement déshydraté; donner un dernier bisou; retour à la cuisine pour se faire un lunch;

- être appelé pour un pipi (verre d’eau de tantôt); plier la brassée (froissée) qu’on a lavée il y a 2 jours;

- se brosser les dents; se coucher; se relever pour aller signer le formulaire de consentement pour la sortie;

- mettre le cadran à 5h30 pour arriver à temps à la réunion de 8h30;

- Zzzz dormir!


Conciliation famille-travail? Y arrivez-vous? Comment faites-vous?

À ne pas manquer dans le numéro de novembre de notre magazine, un dossier sur la conciliation famille-travail. Pour savoir où vous procurer un exemplaire gratuitement, consultez notre localisateur.

Commentaires (36)

  1. Claudie 29 octobre 2014 à 12 h 10 min
    Votre article m'a bien fait rire. Ça se passe exactement comme ça chez moi. Merci de ce petit moment qui me console un peu, car je constate que c'est pareil partout.
  2. Jessica 29 octobre 2014 à 19 h 13 min
    OOOOOOOOO Mon dieu que sa m'a fait rire!!!!
    Pareil Pareil Pareil !!!! Comme sa fait du bien de voir que nous somme une famille normal!
  3. LOUBNA 29 octobre 2014 à 12 h 28 min
    pareil ou entre pire :
    - reveil à 5h40 : préparation des repas de 4 momes chacun sa trousse- sans oublier la mienne aussi
    - préparer le petit déj pour 4 capricieux gamins
    - reveiller les enfants
    - poser les vetements pour les deux grands
    -habiller les deux petits
    - accompagnement en bas pour le transport scolaire
    - TRAVAIL : 9h
    - sortir du boulot : une heure de route
    - passe chercher les petits à al gardedie
    - rentrer à l amaison
    - préparer une collation : fruits et jus pour calmer la faim
    - me changer le temps que les grands rentrent à 18h30
    - préparer le diner : les éléments de base préparer le week end
    - changer les momes : pygama pour tout le monde
    - faire eles devoirs avec le plus grand
    - faire des jeux avec les autres : coloriage
    - si ils ont sport : habiller en tenue de karaté et les déposer pour 1h d'entraiement
    - cette heure d'attente me permet de faire des courses au marché
    - diner : fair emanger les touts petits un par un pour ne pas trop salir les pygamas
    - lire une petite histoire ou l'imaginer
    - raméner les petits au lit aprés une brief douche
    - laisser les deux grand regarder un peu les dessin animés
    - feu à 9h30 pour les grands
    - je me fait une petite tisane et une petite douche avant de m'élater pour regarder la télé
    - entre temps le mari il rentre du boulot et s'enferme dans la salle de bian pour un bain bien chaud et pour fuir ces responsabilités de cette tâche du soir

    mais je me plaint pas trop, je suis heureuse
    -
  4. Éric 29 octobre 2014 à 12 h 28 min
    J'adore mon travail, mais je trouve quand même dommage que notre condition des 99% d'habitants les plus pauvres de la planète, nous condamne à cet esclavagisme et nous prive de profiter et de voir grandir nos enfants.
  5. Andréa 29 octobre 2014 à 20 h 06 min
    Tout à fait d'accord avec vous Éric!
  6. Kathy 29 octobre 2014 à 20 h 54 min
    Absolument d'accord. 2h30 à 4 heures par jour, 5 jours par semaine... C'est pas assez!
  7. Annie 29 octobre 2014 à 12 h 30 min
    Y'a pas un autre parent dans cette histoire? Si oui, le partage des tâches laisse quelque peu à désirer... Mais si vous êtes monoparentale, je vous lève mon chapeau. Ouf! Il devient vraiment important de se réserver du temps de qualité pour soi! ET... attendez que les devoirs s'ajoutent à l'équation!
  8. Sloup 29 octobre 2014 à 12 h 44 min
    Le partage des tâches ???? Une douce utopie ! Même dans les familles en couple, c la mère qui en fait le plus. Y a que les magazines féminins pour nous faire croire qu il est courant que les tâches domestiques et educatives soient équitablement partagées. Ça existe, mais en realité ça reste très minoritaire. Un petite exemple : Dans ma ville les bibliothécaires ont fait une étude et ont constatés que les mères accompagnent leurs enfants a la bibliothèque ( meme pour les seances de lectures de comtes le week end ) à 85% et pendant ce temps les papas font la sieste ou regarde la Tv ou vont au foot !!!! Extrêmement caricatural mais certainement assez révélateur de la réalité !
  9. Caroline 29 octobre 2014 à 12 h 57 min
    C'est triste comme réponse et pas totalement fondé. Le partage des tâches est une réalité et chez moi comme chez mes amis les papas en font tout autant que les mamans, si ce n'est pas plus! Votre recherche faite par les bibliothécaires n'est vraiment pas représentative. Il faut aussi prendre en considération le contexte...si on faisait la même étude dans un aréna le samedi matin, ou sur un terrain de soccer en été? Les résultats seraient probablement inversés! Finalement, si on trouve que on en fait plus que notre conjoint, on n'a qu'à lui dire et prendre les mesures pour que ça change!
  10. Lucie 29 octobre 2014 à 13 h 24 min
    Sans vouloir partir de débat, car il ne s'agit que d'observation personnelle, la plupart des pères qui sont à l'arena ou au terrain de soccer y sont avec la mère. Mon fils fait du soccer et fait du hockey et, dans les deux cas, c'est le plus souvent les deux parents, dans certains cas seulement la mère, le plus rarement, uniquement le père, qui accompagne l'enfant,
    Là, on pourrait se questionner. Pourquoi la mère ne laisse pas le père aller seul à l'arena, au soccer, etc. et profiter un peu de temps sans les enfants? Peut-être parce qu'on a de la difficulté à lâcher prise quand il s'agit des enfants? Peut-être qu'on a trop peur de rater un moment exceptionnel? Et peut-être que les pères, voyant que la mère les accompagne toujours à l'arena, se dit que, finalement, lui, il n'a pas besoin d'y aller et prend du temps pour lui (ce qui explique, en partie, sans tenir compte des familles monoparentales, pourquoi il y a plus de mères seules que de pères seuls)?
    En tout cas, dans mon cas, je me sens toujours mal lorsque je rate une pratique : je veux encourager mon fils et ne rien manquer de ce moment qu'il trouve si important. Mais c,est sans doute cela qui rend le partage des tâches si difficile : le lâcher prise.
    Bref, bien que mon chum en fait pas mal (va chercher les enfants à la garderie, lave la vaisselle, prépare certains repas, accompagne fiston au hockey, etc.), ma journée typique ressemble pas mal à ce qui est décrit et j'ai effectivement l'impression que le partage des tâches n'existe pas : il a le temps de prendre du temps pour lui et pas moi. Mais là, c'est peut-être moi qui ne me donne pas la permission de m'accorder du bon temps.
  11. Jess 29 octobre 2014 à 21 h 30 min
    Je suis bien d'accord, chez moi aussi le partage des tâches est égal et l'a toujours été, si un de nous en fait plus c'est même mon conjoint. Je pense que beaucoup de femmes ont bien besoin de se sentir indispensables et sont incapables de lâcher prise, au risque de se rendre compte que les hommes pourraient faire les choses aussi bien que nous, même si ce n'est pas ''exactement'' comme nous on l'aurait fait. Et si le partage n'est pas un réflexe, ce n'est pas seulement la faute du père mais aussi celle de la mère qui accepte la situation et fait tout à la place de l'autre...
  12. Julie 29 octobre 2014 à 12 h 58 min
    Si le partage n'est pas équitable et que quelqu'un n'est pas satisfait, il n'a qu'à dire quelque chose... Voyons, on peut pas se dire "c'est comme ça " parce que les statistiques sont poches...
  13. barbara 30 octobre 2014 à 11 h 30 min
    On sait tous que l'ordinateur de la maison, la plupart du temps c'est la maman. ;-) Par contre, le partage des tâches, si si, ça existe ! Pour ma part, travaillant tout autant que le papa, il me semblait tout naturel (assez tôt dans la relation) de le mettre à contribution et pas qu'un peu. Il est aussi possible de demander aux enfants de participer, en fonction de leur âge bien sûr mais ça aussi, peu de mamans le font. Toute la maisonnée est concernée !
  14. Roxanne 29 octobre 2014 à 12 h 32 min
    Ça ressemble tout à fait à ça chez moi aussi.
  15. Julie 29 octobre 2014 à 12 h 43 min
    Je suis d'accord avec Annie... et je trouve ça plutôt déprimant à lire! Il y a moyen de faire les choses autrement, mais surtout de les voir autrement. On passe que quelques heures par jour avec nos enfants, si en plus faut voir ça comme une corvée, je ne vois pas c'est quoi l'idée d'en avoir.
  16. Mali 29 octobre 2014 à 12 h 47 min
    En plus le mari qui râle des qu'il rentre de plusieurs jours d'absence parce que je n'ai pas passé l'aspirateur...
  17. Julie 29 octobre 2014 à 15 h 00 min
    Pardon?!?!?
  18. Karine 29 octobre 2014 à 12 h 51 min
    héhé, quand on se compare, on se console... comme « qu'y disent »! Bravo, vous avez vraiment bien réussi à cerner tout les petits détails d'un quotidien typique d'une famille en 2014 dont les parents travaillent...

    alors à la question: c'est pareil chez vous? je réponds un gros OUI avec une pointe de détresse dans la voix! - Y arrivez vous? je réponds un gros OUI non sans fierté - Comment faites-vous? eh bien... je fonce la tête baissée et j'exécute. Si je me mets à réfléchir à l'ampleur du projet, je me mets à « spinner » et c'est à ce moment que ça devient une montagne infranchissable... donc, à faire des gestes répétitifs de la routine quotidienne, sans trop se poser de questions, et en gardant le sourire le plus possible (ou tourner les journées moches en dérision), ça aide à faire de nous des « super-moms » et des « super-dads ». Car, disons-le sans modestie aucune, c'est ce que nous sommes!
  19. Sandra Chartier 29 octobre 2014 à 13 h 24 min
    Bien d'accord! J'ai l'impresion qu'on passe notre journée à "pousser" nos cocos de leur réveil au coucher...et nous les parents ont se traîne jusqu'à notre lit des que les p'tits dorment! Mais au moins, nous avons mis en place notre "moment famile" : tous les soirs, mon conjoint et moi on s'accorde une heure que l'on passe avec les enfants. On décide ensemble de ce qu'on va faire (film, bricolage, jeux de société, etc) et on dédie ce temps juste aux enfants. Apr/s hop! bain et préparation pour le dodo. Et au moment du coucher, je laisse mes amours choisir chacun une histoire de leur choix, je lis et dodo pour la nuit. Au moins, même si nous ne sommes pas aussi presents qu'on le voudrait, chaque jour je passe au moins 1h30 de qualité avec eux. C'est notre moment pour échanger, rire, se détendre...
  20. Stéphanie L. 29 octobre 2014 à 13 h 46 min
    Oh boy que ça ressemble à ça chez nous aussi, seulement juste avec 1 enfant.

    Manque juste le fait de répéter 15 000 fois de ramasser ses jouets, de pas mettre sa collation partout, de rester tranquille. De pas regarder la télévision de trop près.

    Et lorsqu'ils font dodo, souhaiter qu'ils fassent une belle nuit et à 4h00 et 5h00 du matin aller les recoucher car il reste encore 1 heure à dormir....

    Ouf mais maudine qu'on l'aime pareil notre famille.
  21. Nathalie Gauvin 29 octobre 2014 à 21 h 54 min
    Regarder la télévision de trop prêt n'a aucun effet néfaste pour les yeux à par créer un peu de fatigue oculaire qui s'estompe rapidement. Tu peux donc mettre tes énergies à leur faire ramasser leurs choses....
  22. Stephanie 29 octobre 2014 à 14 h 36 min
    C'est tellement ca...et c'est même pas exagéré!!! J'en metterais même plus certains soir comme: je ne sais pas comment manger tout seul, ou il y a des moutons sur mon plafond de chambre??? Merci de nous faire rire un peu en dédramatisant la situation...parce qu'en fait, nous sommes pas mal tous (les parents) dans la même situation a chaque soir!!!
  23. Nathalie 29 octobre 2014 à 16 h 27 min
    En fait, je suis heureuse de dire que ce n'est pas tout à fait comme ça chez moi car on se sépare les tâches à deux mon mari et moi. Il fait les matins avec notre fille (habiller, déjeuner, porter a la garderie) et je m'occupe des soirs (ramasser à la garderie, jouer avec elle, bain, pyjama, etc). Il s'occupe du lavage et des soupers, je m'occupe de la vaisselle et du ménage, et on se paye le luxe d'avoir une femme de ménage aux deux semaines qui fait le lavage en profondeur que je n'ai pas le temps de faire (on coupe ailleurs dans notre budget pour ce luxe qui nous donne en retour plus de temps de qualité ensemble et avec notre enfant). Donc notre réalité est beaucoup plus gerable de cette façon et les weekend, on se sépare les courses pour être plus efficace et ensuite avoir du temps pour faire des activités avec notre fille et nos amis. Honnêtement, je trouve que vous en faites beaucoup seule! Je vous comprends d'être essoufflée. Je lève mon chapeau a toutes les mères monoparentales. Et je lève mon chapeau à mon mari très présent qui en fait autant que moi. Vous direz peut-être que c'est ainsi puisqu'on n'a qu'un enfant, à voir, mais en général la routine sera la même donc j'ose espérer que nous garderons cet équilibre même avec un deuxième.
  24. Isabelle 29 octobre 2014 à 17 h 19 min
    Je trouve toujours ca dommage qu'on présente la vie des parents comme un éternel cahos et une course. Chez nous, bien sur il y a des mauvais jours ou petite ne collabore pas, c'est loin de se passer comme ca. Premièrement, mon chum s'occupe de la routine du matin. Je quitte a 7.30 et lui travaille de soir donc fait tranquillement la routine du matin aec notre fille. Je vais la chercher vers 5h a la garderie. Je lui prépare une collation et c'est jeux libre dans la cuisine pendant que je prépare un souper simple (pas prépare d'avance mais prévu d'avance et qui prends environ 30/40 minutes de préparation). On soupe vers 6.30. J'ai tout nettoyé au fur et a mesure
    Donc je prends
    5 minutes pour laver les chaudrons et mettre le reste au lave vaisselle. De 7 a 7.30 on joue, on plie du linge ensemble (qu on a lave et séché entre 5.30 et 7.30). On prend un bain ensemble. On lit 2 histoires et elle est au lit vers 8.30/8.45. Il me reste 1h/1.30 pour moi. Le lundi mon chum est la et le vendredi on soupe chez ma mère. Donc on fait cette routine 3 soirs semaine. Par chance, on a une femme de ménage pour nous aider. On profite des we pour se reposer et prendre du temps en famille.
  25. Karine 29 octobre 2014 à 19 h 16 min
    Vous avez oublié d'aller promener le chien dans l'horaire avant d'aller dormir ! lol
  26. julie 29 octobre 2014 à 19 h 59 min
    Ça y ressemble aussi et au travers ça il y le lunch de mon fils plus le mien plus la collation du matin de l'ecole quoi doit etre un fruit un legume ou fromage et compote en sachet c pas assez santé, toujoirs en gerant le mamnnnnn il m,a regarder avec des yeux mechant, etc

    Vraiment pas evident.
  27. Marie 29 octobre 2014 à 20 h 18 min
    Quand j'ai commencé cette routine, je n'arrivais pas à croire à quel point on pouvaient endurer des choses inhumaines!! Je n'arrivais pas à croire non plus que je subissais ma vie, sans pouvoir rien faire, ni m'échapper. Bebe de 1 an et 2 ans, travaille temps plein + la routine des enfants matin et soir. Je me dois d'être très structurée et disciplinée pour y arriver. Ça fait environ 6 mois que je suis retournée au travail. La routine est établie. C'est encore difficile parfois, mais on s'habitue.
    Mais je rêve de ne travailler que 4 jours! Ca changerait tellement ma vie!!!
  28. Nathalie 29 octobre 2014 à 21 h 32 min
    Je ne veux pas me plaindre, mais en plus les prof (ce qui est mon cas) doivent ajouter préparation de cours et correction. Alors l'heure du dodo est reportée encore plus tard...
  29. Catherine 29 octobre 2014 à 23 h 12 min
    Il y a une grosse différence entre le fait d'être à 4 ou à 5 jours par semaine, d'avoir la possibilité ou non d'entrer un peu plus tard quand les enfants sont particulièrement réfractaires ou encore de s'absenter pour aller à l'activité spéciale de la garderie.

    En ce qui nous concerne, changer d'emploi pour habiter et travailler dans la même ville nous a permis de gagner 10h par semaine par rapport à avant.

    L'autre truc qui facilite notre conciliation travail-famille: Internet!!! On peut magasiner à toute heure du jour ou de la nuit, on peut inscrire nos enfants à la natation ou à l'heure du conte quand ça nous adonne, bref, c'est un outil génial, en autant que la ville et les autres structures l'utilisent pour nous faciliter la vie!
  30. Mat 30 octobre 2014 à 09 h 48 min
    Notre routine ressemble à ça, sauf que notre petite se couche à 7h30, donc le rush de 5 à 7, puis après on est relax pour manger, ramasser, faire les tâches et écouter un épisode d'une série. La fin de semaine on fait un peu plus de ménage et de

    La clé: habiter tout près de son travail et de la garderie! C'est ça la qualité de vie.
  31. Myrtha 31 octobre 2014 à 11 h 05 min
    Si je peux me permettre de pousser la réflexion encore un peu plus loin:
    http://www.quebec-livres.com/famille-carriere-choix-encore-possible/marie-france-geoffrion/livre/9782764033920


    Bonne lecture!
  32. Emilie 11 novembre 2014 à 12 h 11 min
    J'imagine que je suis chanceuse... mon conjoint et moi, on partage tout. Un va porter les enfants, l'autres les chercher. Il fait le souper, je prépare les lunchs de la semaine le dimanche matin pendant qu'il fait notre lavage et ménage.On fait de belles activités en famille le samedi et dimanche après-midi, on relaxe au parc. Enfants au lit pas de discussion à 7:30 et on a nos soirées. J'imagine que si je faisais tout toute seule je capoterais pas à peu près! Mais en même temps ce serait inacceptable pour moi et il y a peu de chance que j'aurais marié un homme comme ça.
  33. Julie 11 novembre 2014 à 13 h 22 min
    Trop géniale, cette description d'une journée typique! La relire réussit à me faire sourire dans les périodes stressantes quotidiennes. Merci d'ensoleiller nos journées! Et oui, c'est pareil chez nous!
  34. Mefista 12 novembre 2014 à 14 h 03 min
    C'est tellement ça...! Courage les parents, on court, mais on va survivre à tout ce cirque ;)
  35. Marie 18 novembre 2014 à 13 h 37 min
    J'ai lu l'article sur la conciliation famille-travail dans le magazine. J'ai eu envie de partager avec vous une frustration... Nous sommes une famille de quatre. J'ai une grande fille qui aura bientôt 8 ans et un garçon de 4 ans. Nous sommes des professionnels et avons une "bonne job" comme on dit ! Mon conjoint est programmeur et moi je travaille dans le réseau de la santé et des services sociaux. Nous appliquons plusieurs stratégies conseillées dans l'article: moins de ménage, participation des enfants dans les tâches, soupers fait à l'avance, routine du matin, routine du soir, moins d'engagement... Mon conjoint part tôt le matin pour être en mesure d'aller récupérer les enfants pour 17h00. De mon côté, je vais les porter le matin vers 8h00, mais j'arrive à la maison tard....selon le trafic entre 18h00 et 18h45....Les enfants ont déjà mangé, les devoirs sont faits... Malgré tout nous sommes essoufflés, à bout de ressources et frustés... Pour ma part, j'aimerai souper avec mes enfants. Le soir c'est Rock & Roll dans tous les foyers, mais à deux, c'est mieux !!! Je ne comprends pas pourquoi "conciliation famille-travail" implique uniquement que les familles doivent s’ajuster? La société veut des adultes scolarisés, civilisés, productifs et qui engendrent d'autres petits humains ! Alors, il me semble que le milieu du travail devrait aussi participer à cette conciliation. Et dire " Tu peux commencer ta journée entre "8h30 et 9h00", ce n’est pas suffisant....Pourquoi, 35-40 heures/semaine, 7-8hrs par jour, est-ce la norme? Pour un parent qui travaille ça fonctionne, mais pour deux parents avec des enfants en bas âges....c'est absurde. On dit partout prenez du temps pour vous, pour être en mesure de bien vous occupez de vos enfants et d'être un bon employé...Pour cela, il faut du TEMPS !!! Bref, je trouve qu'on demande beaucoup d'acrobaties aux familles et je pense que la société devrait également demander au milieu du travail de s'impliquer réellement dans la conciliation famille-travail. Cela serait plus réaliste ! Des parents détendus, heureux, reposés, il me semble que ça veut aussi dire plus efficace au travail !
  36. Julie 19 novembre 2014 à 09 h 20 min
    Marie a raison. Même les familles qui appliquent un maximum de mesures pour concilier la famille et le travail sont à bout et sentent qu'elles manquent de temps à consacrer à leurs enfants: est-ce normal et qu'est-ce qu'on peut faire de plus? Les vraies questions sont peut-être qu'est-ce que les employeurs et les gouvernements peuvent faire de plus: réduire les semaines de travail, les heures de travail, plus de télé-travail... Malheureusement avec toutes les coupes annoncées, ce genre de mesures semblent à contre-courant....