Place aux pères!

Place aux pères!
Par Geneviève Doray, Directrice, Naître et grandir
7 juin 2014

Devinez qui on appelle en premier lorsque ma fille est malade? Eh oui, moi! Son papa est pourtant aussi présent que moi auprès d’elle. Je vous raconte cette anecdote pour illustrer le fait que, même si les pères sont engagés plus que jamais, ils sont encore trop souvent confinés à un rôle secondaire.

Aimeriez-vous qu’on fasse comme si vous n’existiez pas? C’est ce que vivent bien des papas: on leur demande rarement comment ils vont et les intervenants parlent surtout aux mères. Même la publicité, les salles d’accueil, la façon de nommer les programmes concernent davantage les mères. Un peu contradictoire lorsqu’on veut promouvoir l’engagement paternel…

Être père c’est tellement plus qu’un rôle de soutien! Les recherches le démontrent: leur engagement est tout aussi crucial que celui des mères. Les papas contribuent au développement cognitif, physique et social de leurs enfants, ainsi qu’à leur réussite scolaire. De plus, les femmes dont le partenaire est impliqué disent se sentir mieux après l’accouchement.

Il est primordial de soutenir adéquatement les pères, de leur offrir les ressources nécessaires à leur participation et à leur épanouissement. C’est en ce sens que l’initiative Amis des pères a vu le jour l’an dernier. Présentement à l’essai dans les régions de l’Outaouais, des Laurentides, de la Montérégie, de la Mauricie et du Centre-du-Québec, ce projet vise à rendre les services plus inclusifs, accessibles et utiles pour les pères. En travaillant à mieux intégrer les pères, toute la famille y gagne!

La fête des Pères et la Semaine Québécoise de la Paternité (9 au 15 juin 2014) est l’occasion de célébrer la paternité et de rappeler l’importance du rôle du père dans le développement des enfants. Pour obtenir plus de renseignements sur les activités se tenant dans votre région, visitez http://sqp.rvpaternite.org/liste-des-activites

Je vous invite d’ailleurs à venir rencontrer l’escouade Naître et grandir accompagnée de Chaminou et de quelques-uns de ses amis à la Su-Père Fête sur le site du Patro Le Prévost à Montréal le samedi 14 juin de 10h à 16h. C’est un rendez-vous!

Commentaires (2)

  1. marie-france 9 juin 2014 à 13 h 39 min
    Je suis bien d'accord les enfants ont besoin d'un papa. Ils font les choses différemment des mamans mais c'est parfait comme ça.
  2. Gabrielle 10 juin 2014 à 09 h 50 min
    Ici, c'est papa qu'on appelle lorsque fiston est malade :) Puisque c'est lui qui s'occupe du transport, c'est plus simple que ce soit lui qu'on appelle s'il faut aller le chercher à la garderie.

    Je crois aussi qu'il faut que maman laisse la place à papa. Papa a sa façon de faire et c'est primordiale pour l'enfant.