Le merveilleux monde des contes pour enfants

Le merveilleux monde des contes pour enfants
Par Mariouche Famelart, Bibliothécaire
23 mai 2013

Les contes sont de petits bijoux à raconter aux enfants. D’abord, ce sont les premiers classiques que les enfants peuvent découvrir, semant ainsi les premières graines de leur culture générale. Je parie qu’ils en entendront parler dès la garderie. Pourquoi ne pas commencer à les y initier lorsqu’ils sont tout petits, à la maison? D’autre part, les contes ont de tout temps été une façon pour les enfants de faire certains apprentissages. On y apprend des valeurs et des vérités de la vie.

Mon conte préféré est certainement le petit chaperon rouge. Je ne saurais dire pourquoi, mais cette histoire me plaît. Étant un peu collectionneuse, je me réjouis du nombre d’adaptations et de rééditions magnifiques que je peux ajouter à ma bibliothèque personnelle. Certaines sont de vraies petites œuvres d’art, avec pop-up et découpes.

Pour découvrir et faire découvrir le conte original de Perrault, j’adore le petit chaperon rouge de l’auteur et illustrateur Christian Roux. Mais attention, la fin du conte de Perrault n’est pas gaie : aucun bûcheron ne vient sauver la grand-mère et la fillette qui ont été dévorées par le loup!

Pour les tout-petits, on lui préfèrera donc une version qui se termine bien, comme cette version cartonnée joliment illustrée par Marianne Dubuc ou la version de Marianne Barcilon, un album grand format aux illustrations tendres et pleines d’humour.

Les contes faisant partie du patrimoine mondial, on ne compte plus les adaptations. Chaque auteur et illustrateur peut s’approprier un conte et faire l’histoire sienne. Une fois que l’enfant connaît le conte, on peut examiner différentes versions avec lui. Les enfants aiment la répétition et se sentent fiers de connaître l’histoire. On peut comparer les péripéties de deux versions, leur finale, les illustrations, la musicalité des textes, les formules qui reviennent... Avec une version sans texte, l’enfant peut raconter lui-même l’histoire (comme avec le chaperon rouge signé Adolfo Serra).

Par la suite, on peut aller plus loin en explorant les contes détournés. Dans un conte détourné, l’auteur fait plus que produire sa version de l’histoire, il la réinvente, il joue avec les codes. Et c’est parce qu’on connaît ces codes qu’on peut y prendre plaisir. Par exemple, dans Quel cafouillage!, Gianni Rodari met en scène un grand-père qui raconte le petit chaperon rouge à sa petite-fille, mais qui s’embrouille dans les péripéties et dans la couleur du chaperon, sa petite-fille le rappelant à l’ordre.

Trop souvent à mon goût, notre connaissance des contes est limitée à la version de Disney. Elles sont certes bonnes et souvent marquantes, mais elles ne devraient être qu’une version parmi d’autres et non devenir la version de référence. En faisant découvrir le conte original ou différentes versions à un enfant, on lui montre la diversité des points de vue. On peut, au fil du temps, lui expliquer ce qu’est un auteur, ce qu’est une adaptation, quel chemin a parcouru le conte pour nous parvenir.

Je vous encourage à explorer, à partir des contes préférés de votre maisonnée, les vôtres et ceux de votre enfant (la bibliothèque publique sera votre meilleure amie pour cela!). Et pourquoi ne pas continuer sur votre lancée en explorant, après les contes de fées, les contes de tous les pays? On en trouve des recueils extraordinaires en librairie!

Titres mentionnés

Mariouche Famelart, Bibliothécaire
Bibliothécaire passionnée de littérature jeunesse, je souhaite partager avec vous mes idées et mes trucs pour éveiller vos tout-petits à la lecture.
Tous les billets de l'auteur

Billets sur le même sujet

Commentaires (10)

  1. Lyne 23 mai 2013 à 11 h 07 min
    Avez-vous lu "Le petit chapeau rond rouge"? Une perle :)
  2. Sophie 23 mai 2013 à 11 h 59 min
    Pour les plus grands et pour une intro à l'art "le Petit Chaperon rouge" illustré par Kveta Pavoska.
  3. Marie-Josee 24 mai 2013 à 10 h 35 min
    Moi j'ai adoré: le vilain petit canard, Hansel et Gretel et le chat botté.
    Bonne Lecture avec vos enfants!
  4. Soso 24 mai 2013 à 20 h 57 min
    Petite, j'étais fort perplexe lorsqu'on racontait que le loup s'était déguisé en grand-mère, et que le petit chaperon rouge n'y voyait que du feu. Je la trouvais si idiote! Je n'ai jamais beaucoup aimé ce conte dû à ce fait.

    Mais sinon, les contes pour enfants sont merveilleux! J'ai beaucoup aimé les Fables de la Fontaine, je dois dire. Je les trouvais sensées, pertinentes, poétiques...
  5. Mariouche Famelart 24 mai 2013 à 23 h 25 min
    Il est vrai que les contes peuvent parfois laisser les enfants perplexes. Effectivement, le petit chaperon rouge passe pour niaise en ne reconnaissant pas le loup déguisée ! Et certains contes sont très cruels et peuvent s'avérer traumatisants (qu'on pense à Hansel et Gretel ou au Petit Poucet, abandonnés dans la forêt par leurs parents...). Si on prend ces histoires au premier degré, il y a de quoi être perturbé. C'est pourquoi les contes demandent souvent de la médiation, c'est à dire que l'adulte discute avec l'enfant des thèmes, des péripéties et de la symbolique du récit. Comme avec n'importe quel album qui évoque un sujet difficile, il faut être prêt à répondre aux questions de l'enfant quand on choisit un conte à lui lire.

    Mais les aspects que je voulais mettre en valeur dans ce billet sont la diversité des versions existantes et l'importance des contes classiques dans notre culture. Deux éléments qui peuvent être intéressant à "exploiter" dans nos moments de lecture avec notre enfant.
  6. Mariouche Famelart 24 mai 2013 à 23 h 26 min
    Vous avez raison, Lyne, Chapeau rond rouge (de Geroffroy de Pennart, publié aux éditions Kaléidoscope) est un petit bijou !
  7. Mariette Beaudoin 29 mai 2013 à 01 h 20 min
    Il y a tellement de beaux livres pour enfants maintenant ! Étant une spécialiste, je suggère à tous les parents de s'abonner à la revue Lurelu. On y retrouve toutes les nouveautés, les prix littéraires, la section théâtre, l'état de la situation des auteurs, des pages sur les illustrateurs, etc. De plus, chaque livre recensé reçoit les commentaires d'enseignants, de bibliothécaires et d'autres professionnels de l'édition jeunesse. C'est très bien fait et magnifiquement illustré. Il existe aussi des ouvrages de base comme une encyclopédie de la littérature jeunesse de Françoise Lepage, sans oublier "La bibliothèque des enfants" et "La bibliothèque des jeunes" de Dominique Demers et al. Dans la revue "Le libraire" distribuée gratuitement dans les bibliothèques, on retrouve une section jeunesse. Il y a aussi les sites web Ricochet, Citrouille, Ibby's qui donne le prix Hans Christian Andersen (c'est le prix Nobel de littérature jeunesse), etc. J'en oublie. Renseignez-vous auprès des bibliothécaires !
  8. Darkise Arpin 30 mai 2013 à 16 h 22 min
    Voici une petite anecdote…rigolote....J'ai 54 ans et lorsque j'étais en première année j'ai été choisi pour être le petit Chaperon Rouge dans une pièce de théâtre. Moi dans mon panier j’avais un révolver et je tuais le méchant loup. Je n'étais pas niaise... J’étais une héroïne mais à mon époque tout le monde avait bien rigolé et personne n’a été traumatisé… Aujourd’hui ça ferait la Une des journaux.
  9. Nancy 17 juin 2013 à 11 h 07 min
    Petite, j'adorais la lecture. Ma marraine m'offrait toujours un livre en accompagnement à un autre cadeau lors de mon anniversaire ou à Noël. Parmis les contes classiques, mes préférés étaient ceux où il y avait de belles princesses toujours sauvées par un valeureux prince (la belle au bois dormant, Cendrillon, Blanche-Neige). J'ai d'ailleurs eu beaucoup de plaisir à regarder le film Shrek et y voir mes héroïnes sous un autre jour, se retroussant les manches pour se défendre.
    Je travaille aujourd'hui dans un CPE où chacun des groupes porte le nom d'un conte classique et je considère que le classique des classiques pour les tout-petits est l'histoire des 3 petits cochons qu'ils redemandent encore et encore!
  10. Mariouche Famelart 17 juin 2013 à 21 h 37 min
    J'ai une sœur qui travaille aussi comme éducatrice en garderie. Elle a fait quelques expériences avec les 3 petits cochons. Si ma mémoire est bonne, c'était avec un groupe d'enfants de 3 ans. Elle a raconté le conte plusieurs jours de suite à son groupe, en utilisant différentes versions de l'histoire. Le vendredi, elle a raconté de nouveau l'histoire mais sans livre cette fois, en utilisant un petit bout de laine noire en guise de loup, et trois petits pompons rose pour figurer les cochons. Les enfants n'ont eu aucun mal à comprendre l'histoire. Une belle initiation au conte et au théâtre d'objets, non ?

    Pour les amateurs des trois petits cochons, je recommande le livre suivant : "Les histoires des trois petits cochons racontées dans le monde" dans la collection "Le tout du monde d'un conte des petits" aux éditions Syros. En ce qui concerne l'univers des contes, cet éditeur publie des petits bijoux !

    http://www.syros.fr/index.php?option=com_catalogue&page=ouvrage&param_y=F_ean13&value_y=9782748509755&retour=0&espace=0&Itemid=2

    Et merci pour vos suggestions, Mariette ! Elles sont très chouettes !