Donne-moi un bisou, sinon…

Donne-moi un bisou, sinon…
Par Mireille Dion, Sexologue
2 mars 2013

Lors de son 4e anniversaire, Zoé a reçu de sa grand-mère une jolie peluche. « Donne un bec à grand-mère! », lui a alors demandé son père. La voyant un peu hésitante, sa mère a tout de suite renchéri en disant : « Si tu ne lui donnes pas de bec, elle va reprendre son cadeau! »

J’ai aussi souvent été témoin de scènes où le parent d’un enfant de la garderie insistait pour avoir un bisou avant de partir au travail. Rapidement, l’enfant avait rejoint les amis et, voyant qu’il s’amusait déjà beaucoup, le parent s’était contenté du signe de la main que l’enfant lui avait envoyé pour lui souhaiter bonne journée. Il y en a qui ajoutaient : « Dépêche-toi de venir me donner un bisou, sinon je vais finir par être en retard! »

Quel parent n’a pas, un jour ou l’autre, demandé un bisou à son enfant? Je me confesse : j’ai moi-même échangé, il y a quelques années, un bisou de ma filleule contre une crotte au fromage! Or, que ce soit parce que vous souhaitez qu’il vous embrasse pour vous remercier, pour lui dire au revoir lorsque vous le laissez à la garderie ou parce que vous avez tout simplement envie de ce petit moment de tendresse, le bisou ne devrait jamais être un acte obligé. Pas plus que vous devriez vous sentir obligé, vous, en tant qu’adulte, d’embrasser les gens (même ceux que vous aimez très fort) pour leur dire bonjour, merci ou au revoir.

Par contre, on se doit d’être poli. En ce sens, pour reprendre l’exemple de Zoé, au moment où son père lui a demandé d’embrasser sa  grand-mère, peut-être aurait-elle préféré la remercier différemment qu’avec un baiser. Il existe effectivement plusieurs façons de dire merci. Les caresses et les bisous soufflés en sont des formes. Vous pouvez aussi proposer à l’enfant de faire un beau dessin ou de fabriquer une petite carte pour l’offrir en guise de remerciement. Lorsque vous évitez d’obliger l’enfant à embrasser grand-mère pour la remercier ou que celle-ci se retient de l’embrasser lorsqu’il n’en a  pas envie, vous développez le sens d’autonomie de votre enfant et vous lui enseignez la notion de respect de son corps. Il apprend ainsi qu’il a le droit d’accepter ou de refuser un bisou ou encore d’utiliser une autre manière de dire merci. Surtout, il comprend que s’il n’a pas envie d’être embrassé, ou touché, il a le droit de dire non.

De plus, sans les empêcher d’être victimes de sévices, le fait d’apprendre aux enfants à respecter leur corps leur donnera une base en matière de prévention. Les enfants agressés sexuellement le sont rarement dans un contexte de violence. Au contraire, l’agresseur se montre souvent très gentil avec eux et il n’est pas rare qu’il leur offre des cadeaux en échange de gestes.

Billets sur le même sujet

Commentaires (20)

  1. Véronique 2 mars 2013 à 07 h 17 min
    Amen!

    S'il y a une chose que je ne tolère pas, c'est bien qu'on oblige mon enfant à embrasser qui que ce soit. Ça me déplaisait au plus haut point quand, moi-même, j'étais obligé d'embrasser tante et "mononcle" à chaque réunion de famille. Chez nous, c'était non négociable, c'était une "preuve de respect" même... et je ne compte plus les fois où je le faisais à contre coeur. J'avais 12 ans et je me promettais déjà de ne jamais faire souffrir ce supplice à mes propres enfants.

    Aujourd'hui, alors que j'ai 2 ans adorables, je ne me suis jamais gênée pour dire à celui ou celle qui insistait pour un bisou, malgré un refus clair de la part de mon enfant, que chez nous, on était pas obligé d'embrasser n'importe qui sur demande... C'est même à l'origine d'un des nombreux conflits que j'ai avec mes beaux parents. Mais je n'en démord pas. Voilà.
  2. Catherine 2 mars 2013 à 14 h 24 min
    Même chose ici, je ne forcerai jamais mes enfants a donner un bisou, je peux lui demander de dire merci a la place... Ma fille est colleuse de nature et donne des bisous beaucoup, mais n ne la force pas, si elle ne veut pas, elle ne veut pas c'est tout... Par contre la politesse est très importante ici et le merci est non negociable! Et personellement, embrasser mes parents a jamais ete une corvée ( peut etre a l'adolescence , mais pas etant enfant), mais embrasser du monde que je connais plus ou moins bof....
  3. Jo 2 mars 2013 à 15 h 03 min
    Wow un article très pertinent dont je suis absolument en accord!!!
    Cest tellement le respects de soi qu'on enseigne a nos tout petits!! C'est important!!

    Tous les adultes devraient lire cet article!!
  4. Nathalie Leblanc 2 mars 2013 à 17 h 24 min
    «le bisou ne devrait jamais être un acte obligé». En effet!! C'est affreux de demander à un enfant de donner un bec à sa grand-mère. D'ailleurs, on ne devrait jamais obliger les enfants à faire quoi que ce soit. C'est tellement traumatisant. Et on le sait, dans notre vie d'adulte, on n'est jamais obligés de faire quelque chose. Jamais. Nous devons éduquer les enfants à toujours avoir le choix, toujours exercer leur libre-arbitre, toujours faire SEULEMENT ce qu'ils ont envie de faire. Afin de les préparer convenablement à ce qui les attend lorsqu'ils seront des adultes. Ça va de soi.
  5. Soso 3 mars 2013 à 00 h 21 min
    MERCI!

    Avec la famille et les amis, je me fais un devoir de leur dire de demander à mon enfant s'il veut faire un bisou ou un câlin. Déjà, bébé, s'il montrait des signes de réticence, je leur disais poliment «peut-être plus tard, il est fatigué en ce moment». Certains s'en offusquent, disant que c'est juste un enfant. Quelle réponse aberrante! D'autres le prenaient malgré tout, et je devais intervenir puisque mon enfant me regardait le regard désespéré.

    Toutefois, ce qui me répugne le plus, ce sont tous ces parfaits inconnus qui tentent de le toucher ou même de l'embrasser dans les centres d'achats et autres lieux publics.
    Lorsqu'il était bébé, je ne permettait à aucun inconnu de le toucher, et si par malheur je n'avais pas été assez rapide pour empêcher un geste, je me sentais si fâchée. De quel droit une personne touche les mains voire le visage d'un si petit bébé? Ou même d'un enfant plus âgé?

    Je comprends que les gens puissent être attendris devant un poupon ou un petit enfant, mais de grâce! qu'ils le regardent de loin ou au moins qu'ils demandent la permission de toucher aux parents ou aux enfants, si ces derniers peuvent s'exprimer.

    J'ai déjà dit à une dame que mon bébé était une personne à part entière et qu'il avait droit à son intégrité physique. Je lui ai aussi demandé si elle aimerait, elle, que des inconnus la touchent toute la journée au visage, aux mains ou aux cheveux.
    Quel regard j'ai eu droit! Comme si un enfant était une propriété publique...

    Quelqu'un m'a déjà dit que peut-être nous étions trop dans une bulle en Occident, et que dans plusieurs pays le toucher (même entre inconnus) est un acte naturel et accepté. Mais je crois au respect du corps et surtout à la protection des tout-petits qui, eux, ne peuvent parler ou donner leur accord.
  6. Caroline 6 mars 2013 à 13 h 49 min
    Magnifique commentaire, merci!
  7. Raphaëlle 4 mars 2013 à 13 h 28 min
    Je suis tout à fait d'accord ! Comme j'ai toujours dit à mon premier qui était très colleux avec les autres enfants qui eux, ne l'étaient pas forcément autant, " les bisous (et les bagarres), c'est quand les deux sont d'accord ".
  8. Julie 4 mars 2013 à 13 h 35 min
    Je suis complètement en désaccord avec le fait qu'une fois de plus, nous devons laisser nos enfants décider (et ce, même s'ils n'ont pas l'âge de raison), de faire ce que bon leur semble, dans ce cas-ci, d'embrasser ou non, pour saluer. Je comprends qu'il existe d'autres façons d'être poli, mais je crois que pour inculquer les bonnes manières à son enfant, un petit bisou sur la joue de grand-maman ou de tout autre adulte ou enfant significatif, peut être parfois forçant selon l'humeur de l'enfant, mais lui servira à long terme. Pour vivre en société, il faut apprendre à faire des efforts... Notre entourage n'en appréciera que davantage nos enfants...
  9. Christine 6 mars 2013 à 00 h 38 min
    Vous n'êtes pas d'avis qu'il peut choisir de remercier autrement qu'en donnant un bisou?
    Si on pousse la réflexion plus loin; l'enfant qu'on oblige à faire un bisou à grand-maman même lorsqu'il n'en a pas envie se sentira peut-être obligé à faire un bisou à "mononcle" qui le lui demande en cachette..?

    Ça me fait penser également à quand on demande aux enfants de se faire un câlin après une bagarre. Auriez-vous le goût de coller quelqu'un qui aurait tenté de vous agresser la seconde d'avant?

    Personnellement, je suis 100% pour le respect de soi. Tant pis si grand-maman en ressort déçue. L'important est que mon enfant se sente à l'aise de dire non à un bisou tout en demeurant poli. Il peut très bien remercier en paroles, en gestes, de mille et une façon autre que par une action qui le rend inconfortable.
  10. Julie 2 avril 2013 à 10 h 46 min
    Bonjour Christine,

    Bien sûr que l'enfant peut remercier d'une autre façon que par le bisou... Quoiqu'un bisou, encore là, ce ne serait pas la mer à boire. Je parlais davantage d'un enfant qui ne veut pas donner de bisou pour saluer, ce qui est très fréquent. Je pensais aux enfants de plusieurs personnes que je connais qui, rendus ados ou même avant cet âge, ne saluent d'aucune façon les adultes quand ils arrivent. Je trouve cela très impoli. Les Québécois, en général, se font la bise ou se donnent une poignée de main pour saluer. Je suis d'avis que cela doit être appris aux enfants, dès leur jeune âge. Je ne crois pas que cela aille à l'encontre du respect de soi... Si l'action rend l'enfant inconfortable, c'est qu'elle ne lui a pas été expliquée et a été peu pratiquée.

    Pour le "mononcle" qui fait des cachettes, il trouvera bien un autre moyen d'abuser de l'enfant, donc aux parents d'être vigilants.

    Pour les câlins à la garderie après une bagarre, je comprends également votre point de vue, mais n'oubliez pas que les enfants ne gèrent pas leurs émotions comme nous.... Ce qui peut vous sembler difficile ne l'est peut-être pas pour votre bambin et peut aider à résoudre des conflits, d'une façon adaptée à leur âge, qui est très physique.
  11. sandrine 4 mars 2013 à 15 h 52 min
    Je ne veux répondre seulement qu'à Julie, qui nous implore de faire des efforts pour la 'société'' qui ne nous en appréciera que plus.....WTF...vous êtes en train de faire passer ce ''sempiternel'' message selon lequel, si tu te laisses faire tu seras récompensé....allo !!!! message d'abuseur....et je peux vous en dire 2 mots...Un enfant n'est pas un caprice sur pattes, un enfant sait et a le droit de savoir ce qu'il veut faire de son corps....un bisou a cet âge peut représenter une fellation a l'âge adulte, pensez-y.....a mpins de penser que c'est un caprice de ne pas en faire à tous les hommes qui nous promettent de quoi.....à réfléchir.....je n'ai et je n'obligerai JAMAIS ma fille ou mon fils a ce genre de démonstration...un simple merci est suffisant !!!!
  12. Julie 2 avril 2013 à 10 h 49 min
    Sandrine..... Vous-même, de par votre message, me semblez très mal élevée et je ne perdrai donc pas mon temps à vous répondre plus longuement. Vos enfants seront probablement de ceux qui ne salueront pas en rencontrant des gens. Comme leur mère? Tant pis pour eux.
  13. Valerie 4 mars 2013 à 18 h 28 min
    Je suis d'accord de ne pas rendre les bisous sur la joue obligatoires.
    Par contre, mes enfants doivent le remplacer par un bisou soufflé ou dire un beau "merci pour le cadeau" ou encore souhaiter au revoir ou bonne nuit gentiment. C'est une question de politesse.
  14. Soso 4 mars 2013 à 20 h 55 min
    La politesse n'implique pas un contact physique. Les êtres humains ont une capacité extraordinaire: la parole. Alors un bonjour ou un merci, ça c'est amplement suffisant.

    Empiéter sur l'intégrité physique de nos enfants pour le simple plaisir d'autrui, quelle aberrance! Un enfant a le droit de savoir qu'il peut refuser un bec à quiconque, même à ses parents (je peux en témoigner!). Cela fait de la peine, certes, mais il faut être un adulte et accepter les limites de chacun, qu'il ait 1 an ou 100 ans. Le prochain câlin ou le prochain bec n'en sera que plus apprécié.

    Un enfant ne nous appartient pas. Il est le seul propriétaire de son corps et ça, il doit en avoir conscience dès la petite enfance.
  15. nj Le Déclic 5 mars 2013 à 14 h 18 min
    forcer un enfant à embrasser quand il en a pas envie c'est un peu comme lui enseigner l'hypocrisie...a méditer !
  16. Mireille Dion 5 mars 2013 à 16 h 05 min
    @Julie
    Je suis tout à fait d'accord avec vous; nous ne pouvons pas laisser les enfants décider et faire tout ce que bon leur semble. Les enfants ont besoin de règles et peuvent très tôt apprendre la notion de respect, des règles, mais aussi de soi et des autres. C'est pourquoi, comme plusieurs l'on souligné, les enfants (tout comme les adultes) se doivent d'être poli. Le bisou est une marque d'affection et de respect dans notre culture, mais ne l'est pas dans en Asie, par exemple, tel que l'indique la définition de Wikipédia. Or, je crois qu'il existe plusieurs autres façons d'être poli et qu'il est important de respecter l'enfant qui n'a pas envie d'embrasser pour dire merci, bonjour ou aurevoir.
  17. Julie 2 avril 2013 à 10 h 52 min
    Je suis d'accord avec vous, Mireille, tant qu'on enseigne aux enfants la politesse.
  18. Françoise 13 mars 2013 à 13 h 19 min
    Vraiment bizarre comme réactions, moi j'ai l'inverse et ce depuis toujours.

    J'adorais embrasser mes grands-parents, j'étais même une "enfant à baisers" d'après eux...

    Ca ne m'a jamais semblé être une corvée ou une obligation. Pour moi, aimer c'est témoigner son amour. J'embrasse mes enfants, et eux me rendent mes baisers. Ils font pareil avec leurs grands parents, depuis toujours et sans aucune obligation.

    Moi ce qui me gêne c'est d'associer baisers et attouchements... brrr ça fait vraiment froid dans le dos...
  19. Mireille Dion 13 mars 2013 à 13 h 40 min
    @ Françoise
    Bel exemple du contraire, effectivement :) Ce qui importe est que personne ne se sente obligé d'accepter une proximité qui rendrait mal à l'aise. C'est en ce sens que j'ai souligné le fait que les enfants doivent apprendre qu'ils ont le droit de refuser un bisou (ou un autre toucher), mais d'y trouver une alternative. Autrement, le message que l'on donne est que si on leur offre un cadeau, ils doivent se soumettre à toutes nos demandes; ce qui ne devrait pas être le cas.
  20. Tous les adultes ne sont pas gentils… | La mare au 21 mars 2013 à 01 h 01 min
    [...] très bon article pour rappeler qu’un bisou ne s’exige [...]